On pourrait croire à une blague belge et pourtant, c’est bien vrai ! Un acte majeur vient d’être posé par les nouvelles autorités guinéennes. L’Agence Guinéenne de Spectacles (AGS) a finalement obtenu vendredi 21 janvier 2022, sa subvention de l’État. Cela, après de longues années d’attente et de démarches intenses dans le circuit le plus secret des finances publiques guinéennes.

PHOTO (Facbook). S. Bamba / Lecture : 1min

Tenez, depuis 2017, l’AGS, cet organe régulateur du monde du spectacle vivant fonctionne à blanc. Pour la première fois, Sayon Bamba et son équipe se frottent les mains. L’AGS a désormais sa propre ligne avec une dotation financière bien établie. Cette nouvelle s’annonce comme une victoire pour l’Agence guinéenne de spectacles et pour la corporation du show-business du pays.

Au micro de Sitanews©, la directrice générale de l’AGS, Sayon Bamba actuellement en séjour de travail à Marseille s’est réjouie de l’acte avant de remercier : « Cette subvention est donnée à cause de la pertinence du secteur du spectacle vivant par les programmations et par l’investissement aussi des agents sur le terrain. C’est donc, un ensemble de plusieurs faits. Les remerciements sont adressés aux nouvelles autorités et à tous les opérateurs culturels sans distinction. Aussi bien, les détracteurs et tous ceux qui nous soutiennent, particulièrement, aux personnes qui ont changé la donne cette année et qui n’ont pas retiré le dossier de l’AGS du circuit. La directrice de l’AGS que je suis, même si elle part, elle partira avec une victoire certaine que pour la première fois, elle a pu obtenir une subvention qui va permettre à son agence de poser des vrais actes. » 

À combien s’élève cette manne accordée à l’AGS ? Notre source s’est tout simplement réservée le droit de nous confier le montant.

Sitanews©

Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Solve : *
29 × 3 =