Bienvenue sur Sitanews.NET ! Voici pour vous, les faits marquants de l’actualité culturelle et artistique de la semaine du 22 au 27 juin 2020, en Afrique et de sa Diaspora.

« L’entreprise marocaine ANYA et le salon musical Visa For Music, organisent une grande conférence en ligne ce week-end, sur la page Facebook officielle(link is external) de Visa For Music. Plusieurs entrepreneurs culturels du continent y prennent part ». A relayé, le site Music In Africa.

Selon nos confrères, cette conférence panafricaine a pour thème principal : « Entreprendre dans la culture, secteur de la musique ».

Plusieurs sous-thèmes sont également abordés par les participants, qui sont tous des acteurs importants des industries créatives et culturelles du continent.

En souvenir de l’artiste Lancinet Kanté !

Le site guinéen, Justinlorel.info est revenu au cours de la semaine, sur le parcours rn brève de l’artiste Lancinet Kanté, qui fut une grande figure de proue de la musique guinéenne dans les années 60.

Photo d’archive : Djely Fodé et Lancinet Kanté sur scène

Selon nos confrères guinéens, Lancinet Kanté, éminent compositeur, interprète du célèbre Horoya Band National est arraché à l’affection des mélomanes le 20 juin 2010.

« Les guinéens retiennent du défunt, un compositeur de nombreux titres, qui ont retenu l’attention des friands férus de musique. Avec Djely Fodé, Lancinet Kanté a constitué un remarquable duo très influent sur scène ». A écrit le site Justinmorel.info. Le lien : https://justinmorel.info/2020/06/22/culture-en-souvenir-de-lartiste-lancinet-kante/

Covid-19 : enfin, l’État guinéen au chevet des entreprises du spectacle

Dans un discours fleuve, le chef du gouvernement guinéen, Ibrahima Kassory Fofana, a annoncé dans la semaine, la validation de la prise en charge partielle des pertes financières des entreprises du secteur du spectacle en cette période du Corona virus. La presse locale en a fait écho.

Quelle sera alors la clé de répartition ? Sur le sujet, la Directrice générale de l’Agence Guinéenne de Spectacles (AGS), Sayon Bamba, a accordé une interview à Sitanews dans laquelle, les précisions ont été faites.

« (…) Les frais liés à la communication, aux exigences de l’AGS, la location des salles, aux cachets des artistes dans la période impactée (mars, avril, mai), sont uniquement les dépenses prises en compte (…) ». Dira-t-elle. Pour plus d’infos, cliquez le lien : Plan de riposte : Sayon Bamba tire tout au clair

Le ministre Sango visite le patrimoine touristique burkinabé

Vous vous souvenez, le 5 juillet 2019, le Burkina Faso avait obtenu l’inscription de ses sites métallurgie ancienne de fer sur la liste du Patrimoine de l’UNESCO ? Il s’agit d’un bien en série, composé de cinq éléments se trouvant dans les localités de Tiwêga, Yamané, Békuy, Douroula et Kindibo.

En effet, le site Lefaso.net a informé cette semaine que le ministre de la Culture, des Arts et du Tourisme, Abdoul Karim Sango en porteur de messages pour le peuple burkinabè, a effectué le jeudi, une visite de terrain sur ces sites touristiques du pays.

« Le noir a apporté énormément à la civilisation de l’universel. (…). Vous avez une grande responsabilité, qui est de prendre soins de ce bien pour toute l’humanité », s’est résumé le ministre Sango au micro de nos confrères burkinabé. Pour plus d’infos, cliquez ce lien : https://lefaso.net/spip.php?article97714

Le cri de cœur d’Amina Badiane !

La présidente du Comité Miss Sénégal, Amina Badiane a tiré cette semaine, la sonnette d’alarme à l’endroit de l’État sénégalais pour lui venir en aide. Cette information a été donnée par Senenews.com.

Amina Badiane désemparée

Vu l’impact de la Covid-19 sur plusieurs secteurs, le Comité Miss Sénégal constaterait de visu, leurs activités prendre un gros coup de massue.

« Nous sommes dans de grosses difficultés nous empêchant de faire face à des castings corrects et à des élections Miss régionales. Nous devrions, à l’heure actuelle, enchaîner les castings pour la nouvelle édition de Miss Sénégal nouvelle vision, faire des tournées dans la diaspora (France, Italie, Maroc, Angleterre), profiter des rencontres et échanges économiques internationales avec la Miss de cette année (Ndèye Fatma Dione, ndlr), à Besançon, le mois de mai dernier. Le Sénégal était le pays invité d’honneur… Tout est annulé après de longues préparations qui nous ont valu beaucoup d’investissements financiers ». S’est confiée Amina Badiane à nos confrères de Senenews.com.

Josco L’inquiéteur et K-Tino plus chers qu’avant !

Tenez-vous bien ! 2 millions et 3 millions de FCFA, c’est désormais les montants à débourser pour s’offrir les services de Josco L’inquiéteur et K-Tino, sont tous des artistes camerounais. L’information a été révélée par Didier Ndi-Samba, le Directeur général du label Motbinama International records dans un communiqué relayé par le site camerounais lebledparle.com.

Josco L’inquiéteur et K-Tino deviennent plus rigoureux

D’autres conditions sont également à remplir :  « Prévoir 4 agents de sécurité supplémentaires à votre charge. L’artiste se déplace avec ses photographes. Alors, une fois sur scène, votre preneur d’images devra éteindre son appareil. Si, lors d’une manifestation privée, l’artiste remarque des gens en train de filmer sa prestation avec des téléphones, elle/il a instruction d’arrêter le spectacle immédiatement. Les séances de selfies devront attendre la fin du Spectacle et n’excèderont pas 5 minutes (…) ». Précise ledit communiqué.

C’est tout pour cette semaine et nous vous donnons rendez-vous, le week-end prochain pour un autre numéro.

Par Sita

Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici