Les réseaux sociaux

Exclusif. À l’occasion de la Journée Internationale des Droits de l’Enfant nous avons reçu à Paris, Sossa CONTÉ, le président de l‘Association Sossa Pour l’Éducation et la Culture (ASPEC). Lisez l’intégralité de notre entretien.

SITANEWS : Que pensez-vous de la journée de l’enfance, célébrée chaque 20 novembre ?

Sossa : Une enfance bien éduquée et épanouie symbolise la réussite d’une jeunesse dirigeante du futur. Cette Journée est une occasion pour moi de revenir sur les réalisations de l’ASPEC en faveur de l’éducation et ses perspectives dans un avenir proche.

Parlez-nous de la genèse de l’ASPEC

L’Association Sossa Pour l’Éducation et la Culture a été créée en France depuis Juillet 2016 dans le but de contribuer à l’amélioration des conditions scolaires, éducatives et culturelles en Afrique. Nos actions à nos jours ont principalement été axées sur la Guinée, terre natale, compte tenu d’immenses besoins qui se font ressentir dans son secteur éducatif.

(Photo) À l’occasion de la remise des manuels scolaires aux élèves de l’école primaire de Taouyah (Conakry) en 2017.

Pourquoi la mise en place de l’ASPEC ? D’où est venue la motivation ?

J’ai choisi d’œuvrer pour le secteur éducatif car j’y suis né et grandi. Mon papa Joseph CONTÉ aujourd’hui El Hadj Youssouf CONTÉ a passé toute sa vie dans l’éducation. Il a enseigné dans les villages les plus reculés dans Boffa, Boké, jusqu’à son poste de Directeur de l’école primaire Kwamé N’krumah à Kamsar à celui de Directeur Scolaire de l’Education. Aujourd’hui Enseignant à la retraite, je profite de cette interview pour lui exprimer toute ma reconnaissance, et lui dire merci pour mon éducation, pour celle de ses enfants et encore celle de beaucoup de ses élèves qui, à présent se trouvent un peu partout dans les coins du monde.

Quelles sont les actions que vous avez menées depuis la création de l’ASPEC ?

En Septembre 2016 nous avons réalisé le premier projet intitulé « Des livres de France pour les Enfants de Guinée ».  Ce projet en collaboration avec Mme MORGAN Marie Aline a servi à rénover la bibliothèque de l’école primaire de Sangoyah [haute banlieue de Conakry NDLR] et l’alimenter par des livres collectés en France à travers différents donateurs. Ce projet humanitaire a contribué à encourager les élèves à lire et à aimer lire dans un environnement sain.

(Photo) Préparation du colis avec Mme Morgan Marie Aline

Ensuite, en Juin 2017, nous avons collecté des dons lors d’un petit concert en Auvergne (France). Cette collecte a permis à l’achat de fournitures scolaires qui ont bénéficié aux élèves de 3 classes de 200 élèves de cours élémentaires de l’école primaire publique de Taouyah à Conakry. Ceci est une nouvelle victoire pour l’éducation de nos enfants et toute l’équipe de l’ASPEC s’en réjouit pleinement.

(Photo) La préparation du colis contenant les livres pour le premier projet avec Mme Morgan Marie Aline

Notre dernier projet en date, remonte à 2019 et nous a permis de réunir quelques ordinateurs reconditionnés à destination d’un orphelinat à Conakry. Tous ces projets sont rendus possibles grâce à notre collaboration avec Mme Morgan que je remercie pour son dévouement pour la Guinée.

Quel est le projet qui vous tient vraiment à cœur ?

L’ASPEC après avoir réalisé plusieurs actions en faveur de l’éducation en Guinée prévoit en 2021 si les conditions sanitaires et sécuritaires nous le permettent, de mener une action en faveur d’une école publique de la place et cette fois, dans la région de Boké (Basse Guinée).

En PHOTO, l’école primaire Maman Henriette CONTÉ sise à Kamsar. Aujourd’hui, cet établissement souffre d’un manque criard de tables bancs. Cette image est prise en 2018.

De quoi s’agit-il concrètement ?

Il est question de doter une classe entière en tables bancs car, mon récent constat a révélé que plusieurs élèves des classes primaires dans cet établissement étudient dans les conditions déplorables et voir lamentables. Ces enfants étudient à même le sol et ceci est inacceptable.

Ce projet dénommé « Une table pour tes études » servira à l’épanouissement mais aussi au développement mental et psychologique de tous ces adorables élèves dans des conditions méritées. Je suis conscient que plusieurs autres établissements d’enseignement scolaire en Guinée éprouvent des besoins parfois beaucoup plus conséquents que ceux pour lesquels nous agissons.

Pour finir, quel est votre cri du cœur ?

Aujourd’hui ma fierté est d’avoir apporté ma petite contribution au soutien de l’élève guinéen à travers ce projet car, selon Victor HUGO, je cite : « qui lit pense, et qui pense raisonne « .

(Photo) Lors de l’inauguration de la bibliothèque de l’école primaire Sangoyah (Conakry) en 2016

Ensuite, je lance un appel à l’endroit de tous guinéens de n’importe quel bord, d’œuvrer pour l’éducation. Ce secteur est réellement dans le besoin criard et l’État à lui seul, ne peut pas tout faire.

Rappelons que l’éducation de la jeunesse est gravée sur une pierre, et celle de la vieillesse sur une glace. Donc, agissons pour l’éducation de nos enfants. Il est encore temps de sécuriser le futur de notre pays, la Guinée. Une bonne éducation vaut mieux qu’un bon héritage.

Merci M. Conté de nous avoir accordé cet entretien

Je vous en prie.

Par SITANEWS, Paris


Les réseaux sociaux

1 COMMENTAIRE

  1. Je suis de toi mon frère!!!!
    Tout mon soutien et mes encouragements pour t’accompagnent dans ce projet que l’éducation guineenne a tant besoin. BRAVO!
    UN GRAND MERCI À CE GRAND HOMME
    « MONSIEUR EL HADJ YOUSSOUF CONTE »
    Que je n’oublierais jamais

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Solve : *
18 ⁄ 9 =