Les réseaux sociaux

Si l’on doit parler du showbiz guinéen en Europe, l’on est « contraint » de citer Bobo Diallo connu à Bruxelles sous le pseudo de Dj Bobo. Membre fondateur de la structure Jonxion Cultures et de l’alliance D&J Prod (Dimoh et Jonxion), Bobo est aussi le Directeur artistique du Panaf, l’un des plus grands festivals de la diaspora guinéenne en Europe. Avec ce promoteur culturel très passionné, nous épluchons des sujets relatifs au Panaf faisant l’objet chaque année, d’un déferlement humain incroyable. Lisez notre entretien !

La sixième édition du festival Panaf est reportée pour 2021. Qu’est-ce qui justifie essentiellement ce décalage ?

Compte tenu de la crise sanitaire de la Covid-19 qui frappe de plein fouet le monde entier et beaucoup de secteurs d’activités, plus particulièrement le secteur culturel, nous avons bien sûr été contraints d’annuler l’édition 2020 du Panaf. Connaissant la foule qui se mobilise chaque année pour ce festival, nous avons trouvé utile de le reporter pour éviter la contamination ou la propagation du virus. Espérons que cette maladie sera combattue.

Quand on annule un tel événement de grande envergure, forcément, il faut s’attendre aussi à des désagréments. Mais on est obligé de se plier aux exigences de cette crise sanitaire qui est mondiale d’ailleurs.

Mais qu’est-ce qui était prévu en termes de programmation artistique ?

Vu que la crise est intervenue en début d’année et que l’événement était prévu pour ce mois de novembre, nous n’avions pas encore établi la programmation de façon officielle. Même si, nous avions voulu faire de grosses surprises.

A quoi peut-on s’attendre en 2021 au compte du festival Panaf ?

Sur la question, il est difficile de se prononcer pour l’instant, car la crise sanitaire est encore présente et on ne sait pas quand est-ce qu’elle va finir. Mais on espère que cela va s’arrêter très vite et que les activités puissent redémarrer sous les meilleurs auspices.

Quels sont les principaux objectifs du festival Panaf dans 5 ans ?

Les objectifs restent les mêmes depuis le départ. C’est-à-dire, faire grandir l’événement d’année en année, faire rayonner la culture africaine particulièrement celle de la Guinée dans toute l’Europe et créer un échange fructueux culturellement, entre la Guinée et d’autres Pays.

Par SITANEWS©


Les réseaux sociaux

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Solve : *
28 − 8 =