[Article actualisé le 10/05/2022 à 7H35]
Qui dit que des artistes guinéens(nes) ne se bougent pas ? C’est être mal informé. N’est-ce pas ? Les noms comme Moh Kouyaté, N’Faly Kouyaté puis, Sékouba Bambino Diabaté, qui d’autre ? Bâ Cissocko, Sia Tolno sont des véritables globe-trotters. C’est comme Djènè Kouyaté, cette autre coqueluche de la musique guinéenne qui titille les grandes scènes et explore le cosmos et dont son unique passeport et son seul visa restent véritablement sa musique.
Djènè Kouyaté
Les 7 et 8 mai, Djènè Kouyaté a participé au festival « Les Voix de L’Autre » à Abbaye du Thoronet, dans le sud de la France. C’est l’un des plus grands rassemblements des cultures dans l’Hexagone. Mieux, c’est une plateforme d’échange et de grandes rencontres des connaisseurs de l’industrie musicale. Le drapeau guinéen a donc flotté follement sur la grande scène du festival « Les Voix de L’Autre » par l’entremise de la sublime Djene Kouyaté.
La fille de Aminata Kamissoko et Kemo Kouyaté a partagé la scène avec 
Canzoniere Grecanico Salentino, Piers FacciniVox Clamantis, Christine Zayed, Kawthar Meziti, Lucie Antunes, Malik Ziad, et les comédiens Charles Berling, Cyril Dion et Lëila Shahid.
A l’image de Djeliguinet (grande musicienne guinéenne), Djene Kouyaté est aussi une artiste multi-instrumentiste. Elle joue la guitare, le piano, le balafon, djembé, le ngoni, la batterie….  Djènè était dans tous ses états le week-end dernier au festival « Les voix de L’Autre ».
©Sitanews, France
Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Solve : *
54 ⁄ 27 =