« Les pertes financières subies par les entreprises du secteur du spectacle ont été partiellement prises en charge par l’Etat ». A annoncé ce mardi soir, le Premier ministre guinéen, Ibrahima Kassory Fofana dans le cadre de la phase 2 du plan de riposte économique initiée par son gouvernement.

Dans l’ensemble, ce plan comporte des composantes sanitaires, sociales, économiques et financières en guise d’appui au secteur privé en cette période du Covid-19.

À ce jour, selon le Premier ministre, ce sont 480 milliards de francs guinéens qui ont ainsi été mobilisés par l’État guinéen pour l’appui au secteur privé.

Au total, toutes composantes confondues, la mise en œuvre du plan de riposte à la COVID-19 pendant ces trois derniers mois (avril, mai, juin) aura représenté un montant de 845 milliards de francs guinéens, dont un effort budgétaire propre de l’État de 730 milliards de francs guinéens.

Les différents ministres des départements concernés par ces mesures de l’État sont invités à présenter dans les prochains jours chacun en ce qui le concerne les détails des différentes actions du Gouvernement.

Dans sa communication, le Premier ministre a également annoncé que les charges fiscales des entreprises du secteur du petit commerce (artisanat, maquis, bars et restaurants, cinémas et lieux de spectacle) ont été supprimées pour la période d’avril à juin 2020.

Lisez Aussi Cet Article : Guinée/Covid-19 : un programme d’aide aux acteurs culturels

SITANEWS©

Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici