Ça susurre ! La rétribution forfaitaire des anciennes gloires de la culture et du football guinéen fait des frustrés. La question divise et alimente sans cesse les médias. L’écho devient assourdissant ! Qu’est-ce qui se passe ?

La grosse question qui brûle des lèvres est celle de savoir, sur quelle base solide le ministère de tutelle a procédé à la sélection des bénéficiaires de cette manne de 5 millions de francs guinéens chacun ?

Le jeudi, le ministre Bantama Sow et son cabinet étaient devant la presse à Conakry pour tenter de convaincre l’auditoire. Mais ont-ils réussi ? Les commentaires sont sous divers angles.

Dans leur communication, 15 footballeurs du Hafia 77 et 65 artistes sont pour le moment les seuls attributaires de ce fond qui a commencé à tomber depuis le mois de janvier passé.

Mais une question que certains se posent, est celle de comprendre que « si par exemple, Sékouba Kandia Kouyaté touche réellement les 5 millions GNF, en quoi, Yaya Bangoura ou Abdoulaye Sawpith Camara – Bras Cassé et autres artistes de même parcours ne peuvent nullement en bénéficier ? » Pourtant, estiment-ils, que « ces derniers ont également connu une carrière remplie et auraient fait leurs preuves dans des plus célèbres orchestres du pays ». Cet argument tient-il la route ?  Plusieurs exemples de ce genre gonflent la colère d’une catégorie d’anciennes gloires du pays qui tapent le pavé et sonnent le glas.

« Les artistes des Ballets Africains de la République de Guinée, le Ballet National Djoliba, l’Ensemble Instrumental et Chorale de Guinée, les Orchestres Bembeya Jazz National, Kèlètigui et des Tambourinis, Balla et ses Balladins sont les principaux concernés », a-t-il précisé le ministère lors de sa conférence de presse. Cette déclaration suffit-elle pour calmer les ardeurs ?

Sur la forme, cette initiative du ministère en tant que telle est salutaire, d’autant plus qu’elle vient redonner sourire à une classe de guinéens ayant honoré valablement le treillis national. Mais est-ce que sur le fond, l’équilibre y est ? L’on n’a envie de comprendre plus.

Affaire à suivre !

©SITANEWS

Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici