Suite à l’autorisation de la reprise partielle des activités culturelles en Guinée, l’Agence Guinéenne de Spectacles – AGS a rencontré lundi 28 septembre dernier à Conakry, les promoteurs culturels du pays pour les informer des nouvelles règles  à adopter relatives à l’organisation des spectacles en cette période de pandémie du Covid-19.

En effet, la Directrice générale de l’AGS, Sayon Bamba, estime que les organisateurs et les exploitants des lieux de spectacles doivent garantir et obéir aux nouvelles dispositions suggérées par son organe en charge de la régulation du spectacle vivant sur le territoire national.

Parmi ces règles, on peut citer entre autres, l’installation des kits sanitaires pour le lavage des mains à  l’entrée et sortie de chaque lieu de spectacles, le port obligatoire du masque par tous les participants et occupation obligatoire d’un siège sur deux.

Toujours dans le même ordre d’idées de restreindre la propagation de la maladie, lAGS limite le nombre de spectateurs selon la nature des lieux. Par exemple, les places autorisées au Palais du Peuple et au Belvédère à Conakry sont respectivement 1200 et 800. Au niveau du Centre Culturel Franco Guinéen (CCFG), les hôtels et autres petits espaces qui abritent les mini-spectacles, feront l’objet selon la Directrice de l’AGS, d’une expertise pour déterminer le nombre de places autorisé désormais.

En outre,  Sayon Bamba suggère également aux promoteurs culturels de se munir de leur dossier sur les lieux, afin d’éviter des incompréhensions avec les agents de l’AGS qui seront déployés sur le terrain pour le contrôle. Ces documents sont :  Copie de réservation du lieu ou déclaration de la date de l’événement, Licence d’Organisateur de spectacles en cours de validité, Assurance du spectacle et les artistes employés. A cela s’ajoutent d’autres exigences dont la sécurité civile, la sécurité sanitaire et la billetterie conforme à la capacité du lieu de représentation.

Réaction des promoteurs culturels à la sortie de la réunion

Hervé Yao, Représentant de Nord Sud Communication : « La reprise officielle des activités est un ouf de soulagement pour les opérateurs culturels et j’espère que chacun respectera ces mesures dictées par l’AGS puisque c’est juste pour le bien de tout le monde ».

Aly Leno , Directeur général de la structure Sankaran Music Events : « Cet entretien avec la directrice de l’AGS a été fructueux. Car cela a permis à tout un chacun d’être informé sur les nouvelles mesures contre la maladie dont : la limitation du nombre de places au palais du peuple et autres. Nous allons tout faire pour respecter les dispositions évoquées pour que les choses se passent bien dans nos différents événements. Parce qu’on a beaucoup galéré pour la reprise des activités. Je pense que si la suspension est levée, les entrepreneurs culturels que nous sommes devons tout faire pour prendre les garde-fous ».

Abdoul Mbaye, Directeur du label Urban Connexion : « Je salue tout d’abord l’idée d’organiser cette réunion d’informations et surtout du fait que les acteurs culturels peuvent désormais organiser officiellement leurs événements en tenant compte des mesures barrières conseillées par les professionnels de la santé. Il y a eu des efforts mais nous espérons aussi avoir des subventions de la part de l’État qui va nous permettre de bien démarrer nos activités ».

Rappelons que cela fait pratiquement six (6) que le monde culturel guinéen est à l’arrêt. Cela a laissé entrevoir de véritables difficultés financières chez la plupart des acteurs culturels du pays. Mais l’État guinéen a décidé en juillet dernier de leur venir en aide tout en prenant en charge, une partie des pertes financières des entrepreneurs du secteur du spectacle au moment de l’apparition au Covid-19 dans le pays. C’est un plan d’urgence dont la manne débloquée s’élevait à hauteur de 2 milliards soit 1 milliard uniquement remis aux promoteurs culturels qui ont vu leurs événements annuler entre mars, avril et mai 2020.

Ibrahima Soya (SITANEWS, Conakry)

Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici