Dans une tribune signée par son Directeur Général, Hassan Hilal Sylla, le Centre Culturel Siba Fassou de Dubréka, fait un plaidoyer pour honorer la mémoire du grand artiste Mory Kanté arraché le vendredi 22 mai dernier, à l’affection des peuples guinéens et africains. Lisez  !

Photo : Hassan Hilal Sylla, le Directeur Général du Centre Culturel Siba Fassou à Dubréka (Guinée)

« C’est avec un sentiment de reconnaissance que la Direction de l’Espace Culturel Siba Fassou a accueilli le décret du Chef de l’État, Pr Alpha Condé en date du 27 mai 2020 conférant enfin un statut juridique et baptisant l’Institut Supérieur des Arts de Guinée en INSTITUT SUPÉRIEUR DES ARTS MORY KANTE (ISAMK) à Dubréka.

A cette heureuse occasion, la Direction de l’Espace Siba Fassou formule un plaidoyer auprès du gouvernement et particulièrement le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique pour que cette situation soit une opportunité pour apporter à cet institut d’enseignement supérieur, un nouveau regard et un souffle nouveau.

Avec la dizaine de promotion sortie des quatre départements (Arts Dramatiques, Beaux-Arts, Musique et musicologie et Cinéma et audiovisuel) de cette école, cela constitue sans nul doute un creuset inépuisable de ressources pouvant contribuer au rayonnement du nom de l’illustre disparu Mory Kanté.

De son vivant, le rêve de Mory Kanté pour la Guinée à travers le centre NONGO VILLAGE n’a malheureusement pas été concrétisé. Toutefois, le Président de la République a écouté et conforté bon nombre de Guinéens en choisissant la plus prestigieuse école des arts de Guinée pour porter son nom.

A la désormais Direction de l’Institut Supérieur des Arts Mory Kanté de Dubréka, c’est une opportunité pour faire comprendre aux guinéens sceptiques d’une part de la qualité et de la portée de l’enseignement dispensées, et d’autre part que l’Artiste est une profession noble à l’image de ce qu’a été le Griot électrique Mory Kanté.

A l’ensemble des étudiants repartis dans les départements, la tâche devient dorénavant encore plus ardue car, le défi de mériter ce nom s’impose à tous et toutes. Il vous revient de faire honneur à tout le pays en redoublant d’efforts dans la recherche et la pratique artistique. Devenir une vedette comme Mory Kanté ou maitriser l’art du maniement de la Kora, du Balafon ou encore de la Guitare ne vient pas du jour au lendemain. C’est par le travail, encore le travail et toujours le travail.

Devant cet aréopage de défis, la Direction de l’Espace Culturel Siba fassou ouvert depuis le 27 mars dernier et œuvrant pour la formation, la création et la diffusion des arts du spectacle, réitère sa disponibilité à accompagner l’Institut Supérieur des Arts Mory Kanté à Dubréka dans sa mission de formation dans les disciplines artistiques en Guinée et de promotion des arts.

L’Espace Culturel Siba Fassou propose également pour honorer l’institut et le défunt Mory Kanté, la réalisation d’un buste à l’image de notre icône mondiale sculpté par des étudiants sous la supervision de notre plasticien maison, Mamady Kanté lui-même diplômé de cet fascinant institut.

Vive les arts et la culture !

Par Hassane Hilal Sylla/Directeur Espace Culturel Siba/Directeur Exécutif Festival de Théâtre de Dubréka

Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici