La musique guinéenne brillé jadis de tous ses feux ! L’histoire enseigne que le premier africain à obtenir un Disque d’Or, fut un guinéen, et c’était bien, Kouyaté Sory Kandia en 1970 à Paris. Il s’agit du « Grand Prix du Disque de l’Académie Charles-Cros ».

L’Académie Charles-Cros est une association mise en place en 1947 par un groupe de critiques et de spécialistes du disque, parmi lesquels Armand Panigel, José Bruyr, Antoine Goléa, Franck Ténot, Pierre Brive réunis autour de Roger Vincent, son fondateur, et placée sous la présidence du musicologue Marc Pincherle.

Elle est composée d’une cinquantaine de membres cooptés, spécialisés dans les domaines de la critique musicale, de l’enregistrement sonore et de la vie culturelle. Elle a été créée en l’honneur de Charles Cros (1842-1888), poète (ami d’Arthur Rimbaud et Verlaine), et aussi inventeur autodidacte, notamment, l’un des pionniers de l’enregistrement sonore.

Écoutez cette grande voix de la révolution : https://www.youtube.com/watch?v=Mxv8126l6W4

Les hommes passent, mais les œuvres restent et demeurent. Sory Kandia Kouyaté, par son talent unique, avait retenu l’attention de cette académie qui, depuis 1948, décerne chaque année, des grands prix du disque dans le domaine de la chanson, de la musique populaire ou savante.

Sory Kandia fut la voix de la révolution. Jusqu’en 1958, l’année de l’indépendance de la Guinée, il était au summum de son pouvoir artistique. Par la force de ses paroles et la portée de sa voix, Ibrahima Sory Kouyaté, de son vrai nom, était capable de réconcilier des chefs d’Etat. Le cas des deux présidents : Sangoulé Lamizana de Haute Volta et Moussa Traoré du Mali en 1975, en est une parfaite illustration.

Ce qui a conféré à Sory Kandia, d’être l’Ambassadeur Musical de la nouvelle Guinée indépendante.

Sa mort soudaine en 1977, a fait « vibrer la terre ». Cette triste nouvelle répandue, tard la nuit de Noël, le 25 décembre, a endeuillé toute l’Afrique et le reste du monde.

Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici