L’aire culturelle yoruba occupe géographiquement le sud-ouest du Nigeria ; elle est limitée au nord par le grand fleuve Niger, au sud elle s’ouvre sur l’océan par la ville de Lagos (Eko en yoruba) qui fut autrefois le plus grand port de traite du Golfe de Bénin.

Divisée à l’époque pré-coloniale en unités politiques indépendantes, cette région présente une diversité et une richesse artistiques dont le rayonnement et la réputation sont inégalés.

Au nom de la ville d’Ifé restent attachées les spectaculaires découvertes archéologiques de ce siècle qui illustrent le classicisme d’une tradition sculpturale ancienne aujourd’hui admirée comme l’une des plus extraordinaires productions artistiques du continent noir.

L’utilisation du terme yoruba, dérivé d’un mot haoussa qui désignait les yoruba du royaume septentrional d’Oyo, date du milieu du XIXe siècle, époque où il fut popularisé par les missionnaires.

C’est surtout en faveur du royaume d’Oyo, qui étendit son hégémonie sur une grande partie de la région au XVIIe et XVIIIe siècle que s’est écrite l’histoire des yorouba.

La langue yoruba n’est pas homogène sur tout le territoire : elle est constituée de dialectes qui forment trois familles principales. La ville d’Ife demeure cependant pour l’ensemble des yoruba le lieu d’origine du monde et de la religion yoruba à travers le mythe fondateur commun d’Oduduwa à qui Olodumare, le dieu suprême qui donna la puissance et la sagesse aux divinités secondaires (orisa) après les avoir créées, donna les instruments de la création du monde.

Oduduwa reçut de ses mains un sac de terre, deux cents pigeons pour l’étendre, deux cents poulets pour l’éparpiller, deux cents caméléons pour en tester la solidité et deux cents chaînes pour qu’il puisse effectuer sa descente sur terre depuis le ciel, Orun, où résident les divinités.

Ile-Ife, étymologiquement « la terre qui s’est étendue » est le lieu où Oduduwa posa le pied, devenant donc le premier roi (Ooni) de la ville d’Ife. C’est à partir d’Ife que l’humanité se dispersa peuplant les continents.

Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Solve : *
29 + 19 =