Selon le dernier rapport des Nations Unies, « Aujourd’hui, 258 millions d’enfants et de jeunes ne vont toujours pas à l’école ; 617 millions d’enfants et d’adolescents ne savent ni lire ni effectuer des calculs simples ; moins de 40 % des filles en Afrique subsaharienne achèvent leur scolarité secondaire et près de quatre millions d’enfants et de jeunes réfugiés ne sont pas scolarisés. Ceci constitue une atteinte à leur droit à l’éducation et cela est inacceptable ». Justement, au regard de cette statistique désolante et pour renverser la tendance, l’Assemblée générale des Nations Unies a proclamé le 24 janvier de chaque année, Journée internationale de l’éducation. Une occasion pour le monde entier de célébrer le rôle de l’éducation pour la paix et le développement. Ensuite, pousser des réflexions pour la bonne santé du système éducatif mondial.

Par ailleurs, cette quatrième Journée internationale de l’éducation sera observée sous le thème « Changer de cap, transformer l’éducation ».

La Journée internationale de l’éducation de cette année sera une plate-forme pour présenter les transformations les plus importantes qui doivent être nourries pour réaliser le droit fondamental de chacun à l’éducation et construire un avenir plus durable, inclusif et pacifique. Elle suscitera un débat sur la manière de renforcer l’éducation en tant qu’entreprise publique et bien commun, comment piloter la transformation numérique, soutenir les enseignants, protéger la planète et libérer le potentiel de chaque personne pour contribuer au bien-être collectif et à notre foyer commun.

A LIRE AUSSI : Semaine mondiale d’action pour l’éducation 2021

Sitanews avec l’Unesco

Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici