Dans l’émission « Sans Concession » de Guineenews©, Lamine Guirassy a affiché une certaine sérénité écartée de toute frayeur liée à une quelconque concurrence sur le terrain médiatique guinéen.

« Après tout, ce n’est pas la fin du monde », telle est l’expression digne d’un pieux derrière laquelle le Boss du groupe Hadafo Médias résume la grosse vague de démissions de certains de ses travailleurs et son supposé duel avec le pouvoir de Conakry.

Connu pour une grande gueule à l’antenne, Lamine Guirassy dans ses récentes sorties médiatiques a tenté de donner un coup d’éclat à sa conviction et rassurer les millions d’auditeurs.trices et téléspectateurs.trices « espaciens.nes ». En effet, il laisse entendre qu’il est très important de se remettre souvent en question pour pouvoir continuer à servir les guinéens et être plus proche du bas peuple qu’il qualifie de Vrais Gens.

Pour ce faire, Lamine promet une rentrée époustouflante avec un nouveau programme alléchant à la radio tout comme à la télé avec la présence de la Diaspora.

La grande rentrée est prévue le 7 septembre et Lamine Guirassy annonce la revue progressive de la grille salariale de son personnel. Une manière de motiver l’équipe pour une nouvelle saison aussi engagée que sensible.

 « Je n’ai débauché personne et la porte est grandement ouverte… »

Apparemment, le départ des 6 journalistes d’Hadafo pour Djoma Média n’ébranle point Lamine Guirassy. « Dans le groupe, nous sommes 200 personnes et c’est 6 qui sont partis (…) » indique-t-il. Ce qui laisse comprendre que cette série de démissions n’affecte nullement le fonctionnement et la survie du groupe Hadafo.

A la question des journalistes de Guineenews sur la composition de l’équipe Hadafo dans son évolution, Lamine laisse entendre qu’il n’a jamais débauché ou démarché qui que ce soit à Hadafo et que chacun est aussi libre de partir ou rester.

Poursuivant ses propos, M. Guirassy a annoncé la venue de nouvelles têtes sur les antennes d’Espace. Il s’agit de Souley Thianguel pour des chroniques et Ahmed Kourouma qui rejoignent l’équipe des Grandes Gueules et des émissions politiques.

Lamine craint-il Djoma (nouveau média en Guinée)?

Face à la question, le patron d’Hadafo se met au-dessus de la mêlée : « C’est tellement ennuyant d’être seul la haut pendant de longues années », dit-il avant de dire que son objectif aujourd’hui, est « d’exporter Espace sur le continent ».

Débarqué en 2007, Espace Fm s’est rapidement fait une place de choix au soleil à travers son programme dont les « Grandes Gueules » qui furent l’émission phare de la boite ayant secoué les cadres véreux du pays. La corruption, la gabegie financière, l’injustice, la mauvaise gouvernance, sont des sujets qui reviennent souvent sur la table d’opération des Grandes Gueules. Une forme d’audace journalistique qui a valu à la radio Espace un grand audimat dans un temps record. Qui réussira à mettre à terre Espace ? L’avenir nous édifiera.

Lamine va-t-il tout ranger un jour et rentrer définitivement en France ?

 Sur la question, le parton d’Espace Tv nous envoie sur une hypothèse : « Si l’État décide de fermer un jour le groupe Hadafo, parce que tout est possible en Guinée, oui, je viendrai au moins rester à côté de mes enfants que je ne vois pas tous les jours ». Pour argumenter ses propos, il dira ceci : « Personne n’est fort devant l’État. Sinon, je n’avais jamais imaginé qu’on allait fermer un moment, Espace pendant une semaine, mais ils l’ont fait ».

La Crainte de M. Guirassy

Malgré la grande sérénité et l’audace qu’il affiche, Lamine Guirassy est quand même dubitatif face aux autorités guinéennes qui auraient tenté à maintes reprises de lui racheter tout son groupe.

 « Qu’est-ce que je n’ai pas encore vu en Guinée ? Après qu’on ait tout tenté, la seule chose qui reste, peut-être, c’est d’engager des personnes pour m’éliminer physiquement ».  Craint-il.

En France depuis des jours, Lamine Guirassy multiplie les contacts avec des partenaires et profite le reste de ses vacances avec sa petite famille. Bientôt la reprise !

SITANEWS©

Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici