Contre toute attente, le groupe Duuda débâche un gros clip « Törè » et au refrain, la voix polymorphe et singulière de Lil Kanté. C’est un véritable chef-d’œuvre et une réelle mutation musicale vers d’autres dômes : le rap mixé avec le sample d’un classique populaire. Ceci est très rare dans les chansons rap en Guinée. Mais Duuda en essaye à chaque fois que c’est nécessaire. Ce qui lui a valu une attention toute particulière à Conakry.

Avec cette tuerie « Törè », Duuda sorti de la vieille école, se fait redécouvrir autrement et incarne de manière flagrante, une originalité.

Vrai et belliqueux dans le Game, le groupe Duuda aborde la chanson « Törè » avec une méthodologie juste, conventionnelle de manière à dépoussiérer et replacer en confiance, la voix de velours d’Ibro Diabaté.

Sur cette chanson qui met nue, la précarité du guinéen, Momoh (Wula Thug) et Sidih sans Clax, se sont appliqués à être là où on ne les attendait pas, et c’est leur force. Au cœur de la démarche, imprime l’authenticité d’une musique franche.

A la croisée de multiples Mc’s à Conakry, Duuda impose respect et sagesse. Son dernier clip, « Törè »  très innovateur et dévoilé à coup de massue,  représente fièrement la musique urbaine guinéenne à ce 21ème siècle.

Coup de gueule

Comme un pygargue, Duuda tient toujours tête aux intempéries du mouvement hip hop à Conakry. Du Rap pur hardcord à la trap, ce groupe urbain guinéen est tout de même resté lui-même, constant et adaptatif aux époques et aux différents courants musicaux.

Duuda est composé de Sidih, Clax et Momoh (Wula Thug) , un trio de choc inséparable depuis des lustres. Nombreux groupes ont disparu, mais Duuda, lui, est toujours présent et proactif. Il est l’un des plus vieux groupes du rap 224. Issu de la deuxième vague du mouvement hip hop de Guinée, Duuda a vécu de beaux jours au sommet du Game.

Lien important : https://www.youtube.com/watch?v=CN_NqEyDNSA

Duuda est né de la rencontre de trois artistes en septembre 2002 et qui ont su unir les particularités de leur talent respectif, chacun apportant avec lui un bagage lourd de leurs précédentes expériences musicales.

En effet, ils ont tous préalablement « tâté du Mic » en solo ou parmi d’autres effectifs. Ils découvrent le HIP‑HOP quand celui-ci déferle en Guinée au début des années quatre-vingt-dix (90), Clax qui rentrait de Freetown où il avait passé sa tendre enfance se passionne pour cette révolution musicale qui répond à sa sensibilité. Momoh dont la connaissance de la musique en ce temps se résumait en ses participations aux SCHOOL DANCE SHOW voit dans le rap l’écho de ses attentes. Ainsi Clax fait ses premiers pas dans le milieu du HIP‑HOP en écrivant les textes inspirés par les premiers succès rap en Guinée( Ice Cube, Naugthy by nature…) tandis qu’avec ses potes (Mo et Spike la vipère) à Dixinn, Momoh forme les G’BOYZ qui participent à des concours.

Lien important : https://www.youtube.com/watch?v=5mB4J-LQab0

Après avoir écumé des boites de nuit et les scènes et passage dans les formations de la banlieue de Conakry (BLACK AUTORITY) Momoh enregistre avec Lanla ( transfuge du groupe M.A.S) une maquette de cinq titres et prépare un album dès 96. La séparation avec Lanla le pousse vers RZ le faucon, rappeur névrosé avec qui il enregistre enfin un album de 10 titres au studio Kanfory BANGOURA et forment le Crew SYZ DEF qui comprend des rappeurs tels Raisonnable Djely mais également Clax dont Momoh fait la connaissance. Ils décident de former un groupe : DUUDA.

Lien important : https://www.youtube.com/watch?v=eqTz-yqX6_I

Ils enregistrent plusieurs singles qui ont immédiatement eu un grand succès sur les ondes nationales (Akhoury, Sobè et Mr le Président) et participe à la célèbre BENY compil 2003 qu’ils éclaboussent de leur talent. C’est à cette époque qu’ils scellent le pacte sacré avec le troisième Larron Sidikh le moudjahidine qui traine derrière lui une longue expérience avec les participations dans les MRK ( Mouvement Rap Koulé) au sein du groupe Yeleen.

Amateur de la face Hardcord du rap, il s’est produit également dans le groupe VERIDIK SUPREM qu’il avait fondé avec qui, il enregistre un premier album. Depuis 1995 il a participé également à des événements comme la fête de la musique, la grande tournée Coca. Il considère sa participation au sein de DUUDA comme l’aboutissement de sa quête artistique.

Moins d’une semaine après la sortie de leur premier opus, le groupe décroche à l’unanimité le titre de Meilleur Espoir du Hip Hop guinéen (10 novembre 2007) et participe à la 8ème et 9ème édition du festival international du Rap africain.

Lien important : https://www.youtube.com/watch?v=mcZwxCSAZpI

A son actif, Duuda n’a sorti qu’un seul album  « Ki Ne 10 Ri1 Kon 100 ». Mais ce disque bien fritté a valu jusqu’ici au groupe, une attention toute particulière. A la suite de cette sortie vertigineuse, le groupe est toujours resté positif et donne chaque fois de ses nouvelles, musicalement. Des singles s’enchainent qui collent à l’actualité. « Hip Hop Toumba » est une parfaite illustration, un clip qui peint tout au noir le tableau sombre du système Alpha Condé (Président Guinéen) et ses sbires. C’est dans ce même registre, qu’est inscrit « Törè ».

Par Sita

Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Solve : *
25 + 26 =