Loin de dire que sa mort n’est point fatale, mais combien ont répondu à temps, à l’inlassable SOS de PETIT CONDÉ pour l’aider à se tirer d’affaire ? Le virtuose guitariste guinéen gravement malade depuis un bon moment vient de tirer sa révérence ce lundi à Conakry. Son appel au secours tant poussé à gorge déployée ne lui a pas permis à rester encore en vie avec nous. Paix à son âme !

Ansoumane Camara connu sous le nom de « PETIT CONDÉ » vient ainsi rallonger la longue liste des grands artistes et musiciens décédés honteusement dans un temps record en Guinée : Kani Dambakaté, Kadé Diawara, Kerfalla Kanté, Mory Kanté et bien d’autres. 2020 est une année noire pour le monde de la culture guinéenne.

Mais une question reste toujours posée.

Où sommes-nous avec le projet ASSURANCE MALADIE des artistes guinéens ? Faut-il encore continuer à observer la sonnette d’alarme de ces gloires sur les réseaux sociaux ?

L’on se rappelle, des centaines de millions de francs guinéens avaient été déboursés par le Président de la République, Alpha Condé pour la prise en charge des artistes. Par la suite, un partenariat aurait été signé il y’a quelques années entre le ministère en charge de la culture et NSIA Assurance. Mais sauf que la réalisation de ce projet n’est jusque-là effective. Qu’est-ce qui s’est passé ? Les guinéens veulent des réponses.

A défaut de cette allocation vitale, une autre question taraude les esprits. Celle de savoir si les droits d’auteur peuvent-ils aider les artistes guinéens à se prendre en charge en cas de maladie ? Les guinéens veulent des réponses ?

©SITANEWS

Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici