Claudy Siar, né en 1964 dans le 11e arrondissement de Paris, est un chef d’entreprise, chanteur, animateur de radio et de télévision français. Il produit Couleurs tropicales sur RFI, il est actionnaire de la station de radio Tropiques FM et est animateur-producteur d’Africastar.

Le 29 mars 2011, il est nommé délégué interministériel pour l’égalité des chances des Français d’outre-mer.

D’origine guadeloupéenne, il a grandi à Vigneux-sur-Seine dans l’Essonne avec une mère infirmière et un père chauffeur de bus. Pendant son adolescence, il est placé en pension chez des viticulteurs à Pierre Longue, un village de la Drôme, pendant quatre ans il apprend les valeurs de la terre.

Actuellement, il est père de deux filles, nées respectivement en 1993 et en 1997. Un de ses frères, Eric, est producteur de nombreux artistes comme Medhy Custos, Alain Jean Marie, Jocelyne Labylle.

Fin 1983, Claudy Siar monte sur les planches au théâtre dans une adaptation de Carmen La Matadore, sous la direction de Marie-Line Ampigny. On lui propose alors de faire de la radio et il se lance dans l’aventure en intégrant l’équipe de la radio antillaise de Paris. Dans le même temps, il postule chez Europe 1 et devient le collaborateur d’Alain Maneval et pour quelques semaines celui de Jean-Claude Brialy.

En 1986, il frappe à la porte de Jean-Louis Foulquier (chez France Inter qui très vite lui propose d’interviewer les artistes antillais et africains invités dans l’émission Pollen et de collaborer à la programmation de l’édition 86 des Francofolies de La Rochelle sous le signe des Antilles.

En 1988, Jacques Lesergent (directeur adjoint des programmes de RFO) lui propose d’animer la rubrique musicale de l’émission Latitude diffusée sur FR3. Il rencontre alors Yves Bruneau, présentateur de l’émission et fait ses débuts à la télévision le 30 octobre 1988. En 1991, Latitude devient Mascarines.

Tout s’enchaîne alors pour ce boulimique de travail, durant l’été 1992, on le retrouve auprès d’Yves Rénier dans l’émission Dans le baba sur TF1, et entre 1992 et 1993, il est le présentateur de Kromatik sur M6 et RFO.

Le 31 décembre 1993, on le retrouve sur Antenne 2 pour l’émission Il est toujours minuit quelque part aux côtés de Georges Beller et Heïlen Thierry.
Animateur, Directeur de radio et producteur d’émissions

Suite au décès de Gilles Obringer, qui animait Canal Tropical sur RFI de 1981 à 1995, il lui est proposé de rejoindre RFI où le 13 mars 1995 se tient la première de Couleur Tropicale. Depuis cette date, on le retrouve comme producteur et animateur de l’émission désignée aujourd’hui comme une référence pour les aficionados des musiques « Afro » du monde entier. Avec ce programme, l’animateur est devenu une véritable star en Afrique. Chacun de ses faits et gestes est commenté par la presse d’Africaine et antillaise et lors de ses déplacements, ils sont plusieurs milliers de fans à assister à ses émissions en public et à reprendre son expression qui la rendu célèbre « toi-même tu sais ».

Dans le même temps, il dirige la programmation musicale de la station radio Media Tropical avant d’en devenir le directeur des programmes jusqu’en avril 1999. La radio réalisera à cette époque ses meilleurs scores d’audience sous son impulsion. En 2000, Claudy Siar est de retour sur RFO et RFO Sat pour le HIT TROPICAL, un hit parade international consacré aux ventes d’albums.

De septembre 2004 à mai 2010, Claudy Siar présente l’émission Couleur Horizon produite par Basile Boli sur Canal + Horizons, dans laquelle il reçoit des personnalités du monde de la culture et de la politique.

En mai 2005, il présente sur France 2, l’émission Au-delà de nos différences, une émission sur la diversité culturelle et ethnique de la France, parrainée par Zinedine Zidane produite par Basile Boli et réalisée par Jérôme Revon, Claudy Siar y reçoit : Emmanuelle Béart, Clémentine Célarié, Rachida Khalil, Guy Bedos, Richard Bohringer, Jacob Desvarieux, Tomer Sisley…

À partir de mars 2006, il présente sur France 3 les émissions quotidiennes précédant le Concours Eurovision de la chanson. Puis la finale Française en prime Time au côté de Michel Drucker. Le 20 mai, toujours en compagnie de Michel Drucker, il commente l’Eurovision en direct d’Athènes.

En 2007, il crée avec Stephane Mouangue et Patrick Lemur, la radio Tropiques FM. Il en est le directeur depuis le 4 septembre, radio née pour mettre en exergue les spécificités culturelles et identitaires des Français d’Outre-Mer et première radio communautaire de France en termes d’audience.

En 2008, il produit avec son associée Charlotte Delachaux le programme Africastar dont il est également le présentateur. Africastar a été diffusé sur toutes les chaînes nationales et privées d’Afrique francophone, mais aussi dans l’Océan Indien, aux Antilles, et dans l’hexagone sur la chaîne France Ô.

Depuis mars 2010, Claudy Siar anime C’est plus show au sud sur 3A Télésud, chaque samedi, il reçoit dans un grand appartement des artistes ou personnalités faisant l’actualité.

Engagé pour la cause africaine, il lance le concept de la « Génération consciente » et bon nombre de chefs d’État, d’hommes politiques, de capitaines d’industrie et d’ONG louent son travail et son influence auprès de la jeunesse africaine.

Le 21 septembre 1991, Claudy Siar organise une manifestation devant Antenne 2 (avenue Montaigne) suite à la diffusion par le service public des propos racistes de Charles Trenet envers les noirs, dans le cadre du best-of de Dim, Dam, Dom. Plus de 3000 personnes crieront leur colère, une première en France.

Le 23 avril 1993 il est l’organisateur de la première marche pour commémorer l’abolition de l’esclavage en France, baptisée « La Fête des nègres marrons ». Plus de 10 000 personnes se déplacent et parcourent la place de la République à la place de la Nation.

En 1993, dans l’émission Dans le baba sur TF1 dont il est un des chroniqueurs, il propose les premiers « testing » de l’histoire de la télévision française. Il dénonce également les pratiques des responsables de discothèques refusant l’entrée de leurs établissements aux noirs.

Le 5 janvier 2005, le journal Le Monde lui consacre une page sous la plume de Véronique Mortaigne.

En 2005, il participe à l’organisation de plusieurs « dîners-rencontres » sur le thème de la diversité au ministère de la Culture à la demande de Renaud Donnedieu de Vabres, alors ministre de la Culture et de la Communication.

De 1988 à 1994, Claudy Siar dirige le premier label consacré aux musiques antillaises et africaines au sein d’une major compagnie. Il réalise pour NewDeal (Flarenash/Warner) les premières compilations antillaises et africaines de l’histoire.

https://www.last.fm/fr/music/Claudy+Siar/+wiki

Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Solve : *
1 × 5 =