Sitanews passe au peigne fin, les faits marquants de la l’actualité culturelle africaine de la semaine du 20 au 25 avril 2020.

Commençons par cette mauvaise nouvelle qui affecte la grande famille artistique guinéenne. Il s’agit de la mort de la grande voix du mandingue, Hadja Kadé Diawara le vendredi 24 avril passé, des suites de maladie. L’information a été donnée par Afroguinée.com.

Nos confrères rappellent que « la chanteuse s’est éteinte à l’âge de 80 ans alors qu’elle préparait la sortie d’un ultime album de rédemption pour clôturer son immense carrière. Notre Rédaction présente ses sincères condoléances à la famille éplorée et celle culturelle. http://www.afroguinee.com/page-noire-hadja-kade-diawara-nest-plus/

En Côte d’Ivoire, l’actualité qui défraie la chronique cette semaine, est cette sortie spectaculaire de Alpha Blondy sur Rfi contre l’OMS (organisation Mondiale de la Santé) au sujet de Covid-19. Le reggae man dira ceci : « Tout le monde aujourd’hui a peur du Coronavirus et oublie le paludisme qui tue des millions de personnes, l’OMS a trouvé quoi ?” Ils n’ont pas trouvé de vaccin contre le paludisme. Maintenant parce que le Coronavirus tue des gens en Europe et aux Etats-Unis, voilà, toute la planète est bloquée. Pourtant, le paludisme tue plus que tout ça.”.

Poursuivant ses « vérités », Alpha Blondy a envoyé un message pressant à l’endroit des chefs d’États africains : «Je voudrais parler de cette réalité violente que le Coronavirus réveille. Il faut que dorénavant nos politiciens se consacrent un peu sur la recherche dans nos pays respectifs», a exprimé Alpha Blondy soutenant qu’« on ne peut pas dépendre de l’Europe qui a des problèmes ». Lire cet article sur Cultureebene.com : http://www.culturebene.com/60108-alpha-blondy-tire-sur-loms-pour-sa-gestion-du-covid-19-loms-nest-plus-credible.html

Autre chose.

Nombreux l’on probablement oublié mais pas nos confrères de Music In Africa. Le 24 avril passé marque l’an 4 de la mort de la star congolaise, Jules Shungu Wembadio, alias Papa Wemba. Comme on le sait, ce grand artiste dans des conditions quasi-héroïques, est mort sur scène, son arme à la main (micro), alors qu’il était en plein spectacle à Abidjan, au Festival des Musiques Urbaines (FEMUA). Triste réalité ! Paix à l’âme de la star de la Rumba. Lire l’article : https://www.musicinafrica.net/fr/magazine/il-y-4-ans-deja-nous-quittait-papa-wemba-le-roi-de-la-rumba-congolaise

Changeons de cap. Au Burkina Faso, lefaso.net a révélé le nom du Lauréat du GRAND PRIX DE POESIE THOMAS SANKARA au compte de l’édition 2020. Il s’agit du jeune Tristell Mouanda Moussoki, un congolais vivant en Chine. Tristell devance ainsi 108 autres candidats venants de divers horizons. La grande cérémonie de remise est reportée ultérieurement à cause de Coronvairus.

Rappelons que le GRAND PRIX DE POESIE THOMAS SANKARA est un événement organisé par la structure Afrique Wilila dans le but de contribuer à la dynamisation de la chaine du livre au Burkina Faso et en Afrique. Lire le poème du lauréat ici : https://www.afriquewilila.com/gppts-2020

C’est tout pour cette semaine et nous vous donnons rendez-vous le samedi prochain pour un autre numéro.

Syta

Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici