Bienvenue sur Sitanews.NET ! Voici notre revue de presse de la semaine (du 25 au 30 mai 2020).

Espace Tv en synchronisation avec sa bande Fm en Guinée, a présenté hier soir, une Spéciale en hommage à Mory Kanté, la légende de la musique africaine de Guinée, décédée vendredi 22 mai 2020 des suites de maladie à Conakry.

Macka Traoré avait la manette de cette belle émission qui a accroché durant 2 heures d’horloge, les auditeurs et téléspectateurs sous l’effet des témoignages, de grandes émotions et d’anecdotes.

Plusieurs connaisseurs du monde de la culture guinéenne ont, à tour de rôle, défilé sur le plateau : le conteur Moussa Doumbouya « PETIT TONTON », l’artiste Sayon Bamba, Ablaye M’baye « SKANDAL » du groupe Degg J Force 3 et le chanteur Kandia Kora. Belle initiative !

De passage, nous signalons que l’unique Institut des Arts du pays (ISAG), a été rebaptisé Institut Supérieur des Arts Mory Kanté (ISAMK). Selon un décret lu le mercredi sur les ondes des médias d’État.

Toujours en Guinée. L’artiste Sayon Bamba a annoncé dans la semaine, son projet ambitieux, qui est la mise en place de « LA MAISON DE L’ARTISTE GUINÉEN ».

Selon la chanteuse, l’idée est d’immortaliser et référencer tous les artistes ayant fait la fierté de la Guinée depuis les indépendances. C’est dans cet esprit d’idée que la chanteuse Sayon Bamba a adressé une Lettre Ouverte à la plus haute autorité du pays, le Président de la République, Alpha Condé.

Ailleurs.

A l’occasion de l’anniversaire de l’Organisation de l’Unité Africaine (OUA) créée en 1963 avant d’être remplacée par l’Union Africaine (UA) en 2002, des grandes voix de la musique du continent et de la diaspora, ont donné un concert virtuel le lundi 25 mai. Notamment : Youssou N’dour, Oumou Sangaré, Fally Ipupa, Wizkid, et plusieurs autres stars de l’industrie musicale en Afrique.

A noter que ce concert était inscrit dans le cadre du projet WAN (Worldwide Afro Network) visant à sensibiliser les consciences sur le Coronavirus.

Le site camerounais Cultureebene.com a fait cas de l’indignation des célébrités afro-américaines par rapport à l’assassinat de George Floyd en pleine rue aux États-Unis par la police.

Snoop Dogg, Messy Elliot et bien d’autres chanteurs ont écrit sur les réseaux sociaux, des mots de consternation mais aussi d’indignation sur ce crime odieux infligé à un noir en Amérique.

« Pas de justice pour nous ». A dit l’auteur du titre  « I Wanna Go Outside » (Snoop Dogg).

La chanteuse Charlotte Dipanpa fait parler d’elle dans son pays à travers une vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux, dans laquelle elle déclare que « le Gouvernement de Paul Biya est arrivé au bout de ce qu’il pouvait proposer au peuple ». A écrit le site Lejournalducameroun.com.

Cette sortie spectaculaire de la sublime Charlotte a fait les choux gras de toute la presse locale.

« Je suis déçue de n’avoir connu qu’un seul Président depuis 37 ans(…). Il est temps que le Cameroun se développe. Parce que tant qu’il n’y a pas d’alternance, il n’y a pas véritablement de développement. Je pense que le Gouvernement actuel est arrivé au bout de ce qu’il pouvait proposer au Cameroun. Et qu’humblement, il gagnerait à céder la place à une nouvelle gouvernance (…) », a dit Charlotte selon nos confrères du Journalducameroun.com.

La chanteuse franco-malienne Rokia Traoré a fait « un énorme doigt d’honneur » à la France et à la Belgique en regagnant le Mali en violation d’une décision de justice, a affirmé mercredi l’avocat de son ex-conjoint belge, avec lequel elle se dispute la garde de leur fille.

Me Sven Mary, avocat belge de Jan Goossens, a également affirmé être ouvert à une nouvelle conciliation avec la chanteuse à condition qu’elle se fasse sur la base de « la garde alternée » sur laquelle « tout le monde était d’accord » en 2019.

Retour sur les faits. Rokia Traoré, connue pour sa musique et ses engagements humanitaires, a été arrêtée en mars dernier en France, en vertu d’un mandat d’arrêt européen émis par la justice belge en lien avec ce conflit sur la garde de l’enfant. Mais elle a profité d’une remise en liberté pour regagner le Mali, où vit sa fille avec sa famille. Elle est partie le 9 mai à bord d’un vol privé, malgré un contrôle judiciaire qui lui interdisait de quitter la France, en plein confinement lié à la pandémie de coronavirus. Vous pouvez lire cette information chez nos confrères de Seneweb.

https://seneweb.com/news/People/rokia-traore-a-fait-un-ldquo-enorme-doig_n_318977.html

C’est tout pour cette semaine, et nous vous donnons rendez-vous le samedi prochain pour un autre numéro. Bon week-end à tous !

Par Sita CAMARA

Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici