Article actualisé ce 01/06/2021 À 12H18

Al. SOUARE de nous nouveau s’exprime chez nous. Et cette fois, avec lui, nous parlons exclusivement de la quatrième Soirée Leadership Jeunes (SLJ) qui se dessine à l’horizon à Conakry. C’est une rencontre majeure en faveur de l’entrepreneuriat juvénile, un secteur important qui selon certaines études, participe activement au décollage économique d’un pays. 

LISEZ cet entretien réalisé par Sita_CAMARA©

SITANEWS : Soirée Leadership Jeunes, un concept très « percutant » et « fédérateur ». Mais de quoi s’agit-il réellement ?
Al. SOUARE : La SLJ, pour nous , c’est cette faîtière de la jeunesse qui n’a pas la prétention de lui trouver du travail sur le marché de l’emploi , mais de faire prendre conscience à la jeunesse, qu’elle a des capacités et du talent.
Dans notre pays , nous avons une jeunesse qui aujourd’hui , se cherche et qui fait face à beaucoup de difficultés que sont : l’emploi jeune – le manque d’orientation – de coaching , mais surtout de leadership – de la créativité – d’accompagnement de projets jeunes – encore moins de subvention. Notre système éducatif a besoin de vent nouveau , tant il a été victime d’une série de grèves et autres perturbations. Relever le niveau de l’enseignement est un vrai pari pour nos gouvernants.

« …Tout le monde ne peut pas être engagé à la fonction publique »

La SLJ, est donc un concept fédérateur qui au regard des ces constats , s’inscrit en droite ligne , comme une plateforme d’échange , de partage  d’expériences et surtout d’orientations sur le marché de l’emploi. Autrement dit, amener la jeunesse à avoir confiance en ses capacités , apprendre à monter son projet et le viabiliser , inciter et pousser à entreprendre à travers des panels d’interactivités avec des chefs d’entreprises aguerris , stimuler la jeunesse sur des activités génératrices de revenus et lui faire comprendre que le secteur privé offre aussi de larges opportunités. Car, tout le monde ne peut pas être engagé à la fonction publique.
En quoi cette quatrième édition de la Soirée Leadership Jeunes pourrait être vraiment exceptionnelle et intéressante ?
Al. SOUARE : Exceptionnelle , euh !!! Un si bien grand mot. Nous gardons cette constance , et cette envie d’apporter une dynamique et un plus à l’émancipation de cette jeunesse à l’instar des autres du continent. Elle est à cheval sur les nouvelles technologies , la santé , l’éducation , le digital , les petits métiers et a soif d’échanges et d’orientations.
PHOTO piquée sur la page Facebook Al Souaré / Prise de contact : Alhassane SOUARÉ reçu en audience par la Ministre Guinéenne de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, Assiatou BALDÉ dans le cadre des préparatifs de la 4è édition de la Soirée Leadership Jeunes.
Nous sommes fiers de croiser aujourd’hui , des assistants de direction et de cabinet dans des ministères , des journalistes , des écrivains , des jeunes qui sont passés par nos formations en développement personnel , et qui nous disent tout le bien , du plus apporté à leur éveil. Ces jeunes-là , ont réussi à développer des business qui aujourd’hui font vivre et nourrir des familles. C’est déjà une grande satisfaction pour nous.
Al Souaré rencontre la nouvelle Ministre guinéenne de l’enseignement technique de la formation professionnelle du travail et de l’emploi. Objectif : échanger sur la 4e édition de la 4e Soirée Leadership Jeunes – PHOTO / Facebook de Al Souaré
Cette 4e édition se fera en deux jours : le premier est consacré aux « débrouillards passionnés », nous l’avons dénommé ainsi , un autre slogan qui nous est cher. Nous aurons également ,  des séries de formations sur toute la journée.
Le lendemain , en soirée , nous aurons droit à l’intervention des chefs d’entreprises autour des panels. Le thème retenu cette année est : Jeunesse , orientations et débouchés.
Au-delà de son aspect prestigieux, quel est l’impact direct de cette soirée sur l’entrepreneuriat jeune en Guinée qui connaît sans nul doute, des obstructions d’ordre financier et managérial ?
Al. SOUARE : Permettre aux jeunes d’être en contact avec des chefs d’entreprises, c’est du réseautage.
Ne dit-on pas que le succès c’est aussi l’addition de relations… ? La confiance en soi après plusieurs échecs ? Prenez l’exemple d’un jeune qui après avoir vu ses dossiers rejetés partout , quand vous croisez ce jeune désespéré , qu’est-ce que vous lui passez comme message pour qu’il réapprenne à avoir confiance en lui ? Ce sont des situations dont nous ne tenons compte dans nos études d’impacts sur le taux de chômage. Pourtant, ça reste des freins à évolution des jeunes et qui peuvent les pousser vers des travers sociaux comme : le banditisme, le vol etc.

 » (…) Nous avons l’obligation de contribuer à notre façon au développement de notre cher pays et l’émancipation de sa jeunesse »

Dans notre pays , le taux de chômage des jeunes est élevé. A leur sortie d’université , ils peinent à trouver du travail , en ce sens qu’ils sont mal orientés depuis le départ. Sans oublier les conditions qui ne sont pas créées pour leur employabilité.
Nous ne sommes pas le Ministère de la Jeunesse encore moins, celui de l’Enseignement Supérieur ou de l’Éducation , mais en tant que jeunes leaders , nous avons l’obligation de contribuer à notre façon au développement de notre cher pays et l’émancipation de sa jeunesse.
Donc rendez-vous très prochainement les 05/06 Août pour la 4e Soirée Leadership Jeunes à Conakry.
Merci de votre intérêt en tant que jeune, l’administrateur que vous êtes Sita et du jeune site que vous gérez , c’est aussi cela l’entrepreneuriat dans le digital , apprendre à développer son business et se mettre à son propre compte sans attendre de l’aide de l’État.
SITANEWS©
Partager

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Solve : *
1 + 28 =