DÉCOUVERTE. Soul Kakandé perd la vue à l’âge de 12 ans. Son handicap l’oblige à développer sa passion assez spéciale : chanter sur les notes du « Gongoma » (instrument traditionnel fabriqué à base d’une calebasse avec quelques brins de fer qui laissent raisonner des riffs très plaisants).

Lien important : https://www.youtube.com/watch?v=Uq3rXTmS_MI

Souleymane Bangoura de son vrai nom est né en février 1990 à Kamsar dans la préfecture de Boké (Zone minière et touristique guinéenne). Originaire de Kakandé, il y vit et grandit aux côtés de ses parents avant que son destin ne bascule alors qu’il avait douze (12) ans. Souleymane Bangoura tomba malade et coup du sort, il perdra la vue. Courageux et optimiste, il n’avait qu’un seul et unique objectif : réaliser sa passion, la musique.

Dès l’âge de sept (7) ans, il fait ses premiers dans la musique et intégrait un groupe de musiciens nommé ‘’Ablos Junior’’. A l’époque, Soul utilisait l’échappement d’une moto comme instrument de musique pour interpréter ses premières notes de musique. Au fil du temps, il va jouer avec aisance plusieurs instruments traditionnels dont la castagnette, le djembé, la toumba.

« Je ne m’attendais vraiment pas à être aveugle un jour. J’ai accepté ce que le destin m’a réservé et refuser de finir dans la rue comme beaucoup d’entre nous. C’est alors que j’ai décidé de vivre ma passion et travailler dur pour un jour dans la musique ».

 Pour des besoins artistiques, Souleymane Bangoura se surnomme ‘’Soul Kakandé’’. Après de nombreuses années de travail et d’expériences, Souleymane Bangoura fait ses armes dans la musique et se fait une place de choix auprès de nombreux mélomanes dans sa ville natale et des mélomanes de la capitale guinéenne Conakry.

Soul Kakandé est un véritable phénomène de la musique traditionnelle. Il met en exergue le riche patrimoine musical de la basse côte dont il est originaire. Avec intelligence et aisance, il joue à de nombreux instruments traditionnels. Ses compositions musicales dépeignent les tares de nos sociétés africaines et racontent le quotidien des différentes populations.

La rencontre de Soul Kakandé avec une amoureuse de musique et une dame de cœur sera un déclic pour sa carrière musicale. Tombée sous le talent musical du jeune artiste, Grenier Haby Barry (jeune femme entrepreneure dans le monde du showbiz guinéen) décide d’aider ce jeune artiste. Elle le récupère, l’encadre et lui créé de bonnes conditions afin qu’il puisse bien pratiquer son métier de chanteur et réaliser enfin son premier disque.

Lien important : https://www.youtube.com/watch?v=VJTJHYRAKiQ

Aujourd’hui, Soul Kakandé est en studio pour finaliser son premier album intitulé « Dignè ». Un opus de douze (12) titres tradi-moderne enregistré dans plusieurs studios de la capitale guinéenne avec la participation de nombreux musiciens de la place. Soul Kakandé est un grand espoir de la musique tradi-moderne de la Guinée.

Aly Bongo LENO

Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici