Le peuple de Guinée est appelé aux urnes le 18 octobre 2020 pour élire son nouveau Président de la République. C’est donc une phase décisive de l’histoire de la Guinée, premier pays ouest-africain à obtenir son Independence en 1958 mais qui jusque-là, cohabite avec une extrême pauvreté malgré les innombrables ressources minières tapis dans son sous-sol.

En prélude à cette élection présidentielle guinéenne de 2020 dont la campagne bat actuellement son plein, les fils de ce pays se font entendre et éveillent les consciences. C’est le cas de l’artiste Seyni Kouyaté, le précurseur du Reggae Yankadi.

Dans une vidéo très évocatrice diffusée sur les réseaux sociaux, le reggae man sur les riffs de sa guitare sèche, envoie un message très fort à ses compatriotes. Chaque mot et chaque phrase employés par Seyni sont ultra affilés et très caustiques. Le chanteur laisse comprendre son courroux contre les politiques en Afrique en général et ceux de la Guinée plus particulièrement. Endormir la conscience du peuple pour satisfaire leurs besoins : mal gouvernance, détournement, corruption, injustice, insécurité et la gabegie financière, sont toute cette nomenclature de vérités crues que l’artiste Seyni Kouyaté teinte au vitriol dans sa chanson intitulée « Les Assoiffés du Pouvoir ». Elle est l’extrait de son tout nouvel album en phase de cuisson, et qui sera disponible très bientôt en France et partout en Afrique.

Par ailleurs, dans cette chanson « Les Assoiffés du Pouvoir » présentée en acoustique sur fond de vidéo live, Seyni Kouyaté sensibilise et prévient : « (…) NE VOTEZ PAS, NE METTEZ PAS LES ASSOIFFÉS AU POUVOIR (À LA TÊTE DE LA NATION). SINON, POUR LES FAIRE PARTIR, ÇA SE TRANSFORMERA OU ÇA FINIRA PAR DES CONFLITS, LA GUERRE. 5 ANS, 10 ANS AU POUVOIR, À TA PLACE, JE LAISSERAI LE PALAIS ET LE FAUTEUIL PRÉSIDENTIEL À UN AUTRE (…) ». Nous vous laissons découvrir illico, un extenso la vidéo.

Seyni Kouyaté, artiste engagé dans l’âme 

Seyni Kouyaté ou Seyni & Yeliba a toujours compté sur sa musique reggae, un véritable moyen d’expression puissant et astucieux pour lui de faire valoir son engagement citoyen auprès des peuples africains. Ces différents albums à succès notamment : Liberté (2005), N’tara (2003), Mon Général (2008), Nana (1999), Limanyia (2000) et Seyni’s Come Back sorti en 2016, crient à la libération des peuples des carcans des politiques africains. Le prochain disque de Seyni s’inscrira dans la même dynamique. C’est alors une suite logique de son noble combat artistique conforment à la philosophie rasta prônant un monde apaisé garni d’amour, la paix, la justice et même droit pour tous. One Love !!!

SITANEWS©

 

Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici