Exclusif. Singuila « le Ghetto Lover » a bien voulu nous accorder une interview. Un échange plein d’anecdotes et de confidences. (Re)lisez plutôt.

Par Sita CAMARA, Jamal & Kayisha

Sitanews© : Salut Singui ! Un petit mot sur votre collaboration avec Youssoupha autour de la chanson « Rossignol » 
Singuila : « Ah ouais ! Déjà, Youssoupha c’est un pote. Donc, c’est beaucoup plus facile et agréable de bosser entre potes. Pour aller au départ de l’histoire, d’abord, la chanson « Rossignol », je ne l’avais pas sorti. C’était une fuite.
Un jour, j’étais en train de me balader, et mon téléphone sonne, ce sont mes potes du Gabon qui m’appellent. Ils me disent Singui, ta nouvelle chanson « Rossignol » cartonne ici, c’est un hymne. Je leur ai dit, mais « Rossignol » est dans l’ordinateur ici, je ne l’ai pas sorti. Je ne sais pas alors ce qui s’est passé.
Crédit photo : ELLE
Quelque temps après, d’autres pays, des radios m’appellent pour des interviews. Et quand je marche dans la rue aux Champs-Élysées, les gens disent regardez ! C’est Rossignol. Des réactions incroyables. Je me suis dit mais qu’est-ce qui se passe autour de cette chanson ? On m’appelle pour des concerts, des stades remplis, j’ai dit waou ! C’est incroyable ! Mais je n’ai pas du tout compris le phénomène. (Rire)
Et Youssoupha qui venait de l’Afrique, dans une soirée, il me dit mais Singui, ta chanson « Rossignol » c’est une dinguerie. Il m’a dit : il faut qu’on pose dessus. Et c’était parti ! »
Donc, c’est un morceau que tu as composé et tu as laissé dans ton ordinateur ? C’était pour le sortir ultérieurement ? ou bien c’est un morceau que tu n’aimais pas particulièrement au départ ?
« Non, c’était pour le sortir plus tard. C’est mon coproducteur en même temps mon Manager qui a composé « Rossignol ». Il l’a composé quand on était au Niger et il a insisté que je pose dessus. Même quand on est venu en France, il me demandait à maintes reprises : tu as bossé le truc ? Et un jour comme ça, on a fait une chanson. Et quand il l’a écouté, il a dit bon voilà : on a un hit. En tout cas, c’est l’une des chansons qu’on avait dans notre banque dans l’ordinateur, mais qu’on avait pas sorties. »
Et depuis, est-ce qu’on sait maintenant qui est à l’origine de cette fuite ?
Non, on ne l’a jamais connu. C’est d’ailleurs la raison du feat avec Youssoupha, puisqu’il était intéressé, et moi aussi. Nous avons donc décidé de poser dessus dans une autre version et de le sortir en vrai.
Tu as fait la chanson « La Femme de Quelqu’un » Avec Koffi Olomidé, c’est génial avec la rumba. Alors, comment s’est-elle passée la collaboration avec Koffi ?
Pour commencer, cette collaboration s’est très bien passée. Mais ce n’est pas évident pour quelqu’un comme moi, qui vient de l’école de la musique urbaine, R&B, Soul, d’attaquer une rumba et de la présenter à un Maître de la rumba (Koffi NDLR).
Pourquoi le choix de Koffi Olomidé sur cette chanson ?
j’ai fait la chanson et je lui ai demandé d’y participer. Parce que, j’avais déjà tout un concept déjà. Le personnage de Koffi était déjà dans mon histoire, dans ma tête avant qu’il ne le sache d’ailleurs. Et ce personnage, il n’y avait que lui qui pouvait l’incarner en termes de charisme, de plume. Parce que j’aime la façon dont il s’exprime, c’est un grand Monsieur, c’est le Boss. Et sur cette chanson, il fallait quelqu’un que tout le monde connaît.
Koffi a écouté la chanson, il a aimé. Et le fait qu’il aime, c’est rassurant, il a validé et ça fait plaisir.
Ton titre « L’amour Ne Suffit Pas » avec Hiro. Alors, si pour toi l’amour ne suffit pas, qu’est-ce qu’il faut rajouter à l’amour ?
C’est comme tout ce qui est mauvais dans certaines situations, est bon dans d’autres. L’amour est assez riche, c’est juste qu’il faut trouver la bonne personne, la personne qui va t’accepter tel que tu es, ou qui peut t’aider à devenir celui que tu dois être. Ensuite, trouver la personne qui pourra éventuellement te soutenir. Et que toi-même, tu peux aussi supporter, aimer, la personne avec laquelle tu pourras délirer, te lâcher, apprendre.
Dans ta chanson, dans tes paroles, tu fais un peu comprendre que tu aimes les femmes. Est-ce que c’est vraiment toi ? Ou bien c’est juste une image que tu te fais ?
Je pense que la plupart des hommes aiment les femmes. Et la plupart des femmes aiment aussi les hommes. Il y en a qui insistent plus longtemps sur une relation. C’est-à-dire, ça se passe mal, mais ils insistent, ils restent. Et ça fait que leurs relations sont longues, mais pour rien. Et moi, tel n’est pas le cas. Si ça ne va pas, je change. (Rire)
Visionnez le clip « Ma go », extrait de la trilogie de Singuila
Donc tu n’es pas quasi prêt pour l’instant ?
Bha si. Cela m’est déjà arrivé plusieurs fois d’avoir de longues relations qui se sont bien passées jusqu’au jour où ça n’avançait plus, et on a arrêté. Vaut mieux ! Et c’est mieux pour nous deux, pour ne pas perdre du temps.
Tu as été aussi Coach dans « The Voice Afrique Francophone ». Quelle a été ton expérience ? Il y avait beaucoup de talents, mais avec qui tu avais envie de signer ?
Oui, j’ai signé justement un artiste. C’était mon finaliste sur la Saison 2 et il s’appelle FUL. Donc, on bosse avec lui, on a déjà sorti deux singles qui sont disponibles. Et on est en train de bosser son album.

Nous avons notre label GC Recordz, nous sommes à la recherche des talents. C’est vrai que sur des programmes comme « The Voice », tu tombes sur des personnages qui sont vraiment des perles. Tu apprends toi-même avec eux. Parce que chacun a une technique particulière, un style particulier et s’enrichit avec tout ça.
En écoute : The Ful Experience – Part 1 (Audio)
https://www.youtube.com/watch?v=1rxcJwjV-
Qu’est-ce qu’on va attendre encore de toi Singuila dans les mois à venir ?
Je vais certainement sortir un album avant la fin de l’année. Et là, la trilogie je l’ai sorti avec « La Femme De Quelqu’un », « Ma Go » et « L’Amour Ne Suffit Pas », c’était une mise en bouche. C’était pour montrer que je reviens avec un projet afro.
Pour moi, c’était important de faire cette trilogie. Si vous avez remarqué, ces trois chansons sont sur une même histoire. Mais musicalement, ce sont trois styles différents et pourtant, c’est de l’afro.
Sur l’album, il y a plusieurs chansons mais de styles différents avec de belles histoires. Je fais de l’afro avec des textes bien écrits, j’ai pris de bons musiciens, de bons arrangeurs, de très bons ingénieurs et je ferai de très belles vidéos. Parce que, je veux montrer tout le côté excellent que nous avons, et donner justement le ton à un certain niveau qualitatif, pour que les jeunes qui arrivent, aillent encore plus loin. Parce que si nous ne le faisons pas, c’est comme si c’est des parents qui ont échoué.
Merci Singuila et à très bientôt
Merci à vous également
Sitanews©
Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Solve : *
3 × 15 =