La flamme de Mame Fatoumata DIALLO se re.vivifie et échappe à la houille… ses étoiles s’estampillent à l’aurore. Au milieu des comètes, son soleil fougueux se meut et sculpte une aventure rêvassée.
Mame Diallo est d’une allure atypique. L’aubaine de la jeune femme s’esquisse un chemin balisé. Très vite, elle s’offre des postes-clés dans les épluchures de l’administration publique guinéenne.
Jusqu’en décembre 2021, Diallo Fatoumata Mame était Conseillère technique du Ministère de l’Information et de la Communication. Le régime a changé, mais ce département ne la lâche pas. Elle vient de bénéficier d’un autre décret qui la dépose Directrice adjointe du célèbre quotidien national (HOROYA). Comment est-elle arrivée là. Allez, suivez notre plume !
Mame Fatoumata est titulaire d’une maîtrise en Journalisme – Presse écrite. L’Agence Guinéenne de Presse (AGP) a été son point de chute à sa sortie de l’Institut supérieur de l’information et de la communication (ISIC – Kountia). Puis, elle fréquente des rédactions très sérieuses comme Guineenews, le journal Horoya. La jeune dame ne s’arrête pas là. La roue tourne et son destin vacille entre constance et persévérance.
Le talent de Mame est loué par le Centre culturel franco-guinéen (Ccfg) où elle occupe le poste de Chargée de Communication entre 2018 et 2019. Mais avant, des responsabilités ont toujours rythmé les ambitions de la jeune dame : Responsable de l’édition à l’Agence Tout Azimut Média Communication ; Chargée des médias à l’Association du Barreau Américain à Conakry ; Chargée de l’information et de la communication à la Coalition Nationale des Organisations de la Société Civile guinéenne (CONASOC) ; Responsable des médias au Programme National de Volontariat Jeunesse (PNVJ) etc. On ne peut tout citer…
Mame Fatoumata Diallo est ivre de l’environnement. Elle est Membre fondateur et Chargée de l’Administration et des Finances au sein de l’Association des Journalistes pour le Développement Durable (AJDD).
Mame Diallo, c’est aussi beaucoup de voyages et d’opportunités. Par exemple : les travaux de la 3e édition du Forum des Femmes Journalistes d’Afrique (Les Panafricaines – Maroc) ; la première conférence mondiale sur l’économie bleue durable à Nairobi (Kenya) ; la 22e Conférence des Parties sur le Climat (COP 22) à Marrakech (Maroc) ; la 37e édition du Salon du Livre à la Porte de Versailles (Paris) ; la 10e édition des Assises du Journalisme et Aux Rencontres du Salon du Livre du Journalisme à Tours (France) et autres…
Le parcours de Mame est express, précis et garni. Son développement personnel n’étonnerait guère. Qui n’a pas vu la carrière de Mame sur les quatre pattes à Conakry ? Mais son courage l’a portée à la tête du chart. Très souriante, son enthousiasme rime  avec sa perspicacité.
Et vous, que pensez-vous d’elle ?
Par Sita©
Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Solve : *
2 × 3 =