Après plus de 40 ans de carrière sans répit, sa voix est toujours tonique. Du haut de son âge (née en 1945), sa source d’inspiration est inexhaustible. Passionnée au trognon, Binta Laly Sow est l’une des légendes vivantes de la musique pastorale africaine. Les Victoires de la musique guinéenne ont honoré l’icône en 2019 ⌊Prix de l’Excellence⌋. Mais avant, Podium Magazine l’avait fait ⌊Top 5 de la Guinée 2018 dotée du Trophée BINTA LALY SOW⌋.

En 2020, un Gala de charité fut organisé à Conakry pour offrir à la Diva, un toit. Des personnes de bonne volonté continuent aussi de l’assister en secret.

Officiellement, cinq (5) albums ont jalonné la carrière de Binta Laly. Tous ont marché. Leur succès est immédiat entre 1970 et 2008. Walliyabhé Fouta (1996), Bhoylou (2000) Foulani (2003), Zoukai (2005) et Union sacrée (2008), des opus ayant hissé l’auteure de Bhouloun ndjouri en tête des charts.

EN ÉCOUTE : « Bhouloun ndjouri »

Binta Laly a collaboré avec des noms ronflants de la musique africaine. Comme illustration, on peut citer Baaba Maal (Sénégal). Cliquez ICI

Les œuvres musicales de Binta Laly ont défié le temps et transcendé les frontières. Les années passent, les nouvelles voix naissent, mais les chansons de la légende Binta Laly restent et demeurent parmi les vrais classiques de la musique guinéenne.

Binta Laly Sow a connu tout au long de sa carrière, respect et distinctions. En 2021, elle reçoit le prix de l’année de l’Afrique en Yvelines à Versailles (France). À Bruxelles, le festival Tabbil Tal Poulakkou l’a honorée en 2008. Pas que, elle est reconnue meilleure voix féminine traditionnelle lors de l’édition 2010 du festival festival arts nègres de Dakar.

Un dernier album pour la route ? Peut-être !

A LIRE AUSSI : Binta Laly Sow en dix (10) chansons

Par Mariam Dalo, Stagiaire à Sitanews©

Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Solve : *
17 + 13 =