Bunny Wailer, légende du reggae et fondateur des Wailers, est mort à l’âge de 73 ans.

Le chanteur et percussionniste a participé avec Bob Marley et Peter Tosh à démocratiser le reggae. Il était l’un des fondateurs des Wailers, avec Bob Marley et Peter Tosh, et a ainsi participé à faire du reggae le phénomène mondial que l’on connaît aujourd’hui. La légende Bunny Wailer est décédée mardi au Andrew’s Memorial Hospital de Kingston, en Jamaïque, a annoncé la ministre jamaïcaine de la Culture, Olivia Grange. Le chanteur et percussionniste jamaïcain avait 73 ans.

De son vrai nom Neville O’Riley Livingston, Bunny Wailer fait partie des Wailers de 1963 à 1974, puis se lance dans une carrière solo mais quitte rarement sa Jamaïque natale. Il a ainsi attendu 1986 pour sa première tournée internationale. Le chanteur avait déjà eu des soucis de santé en 2018, et la ministre n’a pas précisé les causes de son décès.

Influencé par la soul et le rhythm’n’blues de Curtis Mayfield, dont il copie les modulations vocales, Bunny Wailer s’impose comme le chanteur principal du trio, bientôt rebaptisé Wailing Wailers et très populaire sur l’île. Leur musique est alors estampillée rocksteady et ska, courants précurseurs du reggae.

En 2014, il avait ébloui les spectateurs du Reggae Sun Ska en Gironde. La signature d’un contrat international des Wailers avec le label Island (dont le siège est à Londres) ouvre la voie vers une renommée mondiale pour Bob Marley, devenu son chanteur principal et leader charismatique. Et dès 1973, Bunny Wailer quitte le groupe pour rentrer en Jamaïque.

En solo, Bunny Wailer publiera plusieurs disques. Notamment « Blackheart Man », en 1976, enregistré avec les musiciens d’un Bob Marley bienveillant et très présent dans les chœurs.

Peu après la mort de Bob Marley en mai 1981, Bunny Wailer a enregistré deux albums en hommage à son demi-frère cadet. Idem en 1995, lorsqu’il reprend les chansons de la star du reggae.

Depuis la mort de Peter Tosh en 1987, Bunny Wailer était le dernier survivant du trio originel des Wailers. En août 2014, il avait ébloui les spectateurs de la 17e édition du festival girondin Reggae Sun Ska, alors organisé sur le campus universitaire de Bordeaux. Il y partageait la tête d’affiche avec les vétérans du ska The Skatalites, U-Roy et Daniel Bambaata Marley, petit fils aîné de Bob Marley.

#Sitanews #20Minutes #SudOuest

Please follow and like us:

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Solve : *
24 ⁄ 6 =