La sixième édition de l’événement Conakry-Sur-Seine a débuté son programme par un forum organisé ce samedi 14 août au Plateau de Gravelle, dans le 94e arrondissement de Paris.
Encore une fois, la diaspora guinéenne de France et d’ailleurs s’est massivement mobilisée autour de Conakry-Sur-Seine, un grand événement socio-culturel. Cela, malgré la situation sanitaire très inquiétante avec le variant Delta.
Conakry-Sur-Seine 2021 a connu du monde : acteurs de la société civile, étudiants, jeunes entrepreneurs, journalistes, acteurs culturels, femmes d’affaires, artistes, etc. personne n’a voulu se faire conter le forum/ Crédit photo Sitanews
L’ancien ministre guinéen de l’unité nationale et de la citoyenneté, Khalifa Gassama Diaby a eu l’honneur de présider la rencontre. Dans son discours de circonstance, le ministre s’est appesanti sur des questions liées aux valeurs morales.
Conakry-Sur-Seine 2021 : Ministre Khalifa Gassama et Erickorka, organisateur /Crédit photo Sitanews
« Moi je suis venu ici transmettre un message simple. La crise profonde que la Guinée traverse n’est pas politique. La politique est l’expression d’une autre crise qui est morale et qui touche l’ensemble de la population. Nous sommes installés dans une forme de commodité et de confort à réduire et à simplifier la crise d’un pays qui est profonde. Parce que la société guinéenne elle-même a abandonné ses socles moraux. Notre travail collectif est de redéfinir les bases morales d’une société nouvelle guinéenne et de ne pas se limiter uniquement à ces débats politiques interminables. Il faut que les guinéen​s puissent, à un moment donné, être capables de faire valoir l’intérêt de la nation…. C’est l’incapacité de ce peuple qui a perdu la faculté d’aimer. Nous devons apprendre à s’aimer. C’est un honneur pour moi d’être parmi vous et de tenir ce petit discours. Et je suis très heureux de retrouver mes chers compatriotes, les regarder droit dans les yeux ». C’est sur ces mots que Monsieur le ministre Khalifa Gassama a déclaré ouverte cette sixième session de Conakry-Sur-Seine qui a pour thème central : LA GUINÉE EN LUMIÈRE.
Niveau du panel élevé, interaction fructueuse…
Les panelistes se sont penchés sur plusieurs thématiques accrochantes : entrepreneuriat – développement personnel – investissement – digital (la cybersécurité, la cryptomonnaie) – santé publique (la mutilation génitale féminine, des maladies cardiovasculaires, des addictions etc.). C’était interessant ! Les exposants ont partagé avec le public leurs expériences. Histoire de réveiller et libérer en chacun des participants, un potentiel et identifier les différentes clés de réussite.
Par exemple, Thierno Barry, est aujourd’hui, chef du laboratoire Sécurité mobile chez Huawei UK, cofondateur de Guinée Cybersecurity et Créateur de la chaîne African of Interest aux États-Unis d’Amérique. Une grande fierté nationale !
Dans son intervention, il a longuement parlé des avantages des nouvelles technologies de communication mais surtout, leurs inconvénients. Pour finir son laïus, il a invité les uns et les autres à beaucoup plus de vigilance.

Au micro, Thierno Barry, chef du laboratoire Sécurité mobile chez Huawei UK, Co-fondateur de Guinée Cybersécurity et Créateur de la chaine African of Interest /Crédit photo Sitanews
Amadou Diallo « Amlo », entrepreneur culturel, a partagé avec les participants, ses années d’expérience qui selon lui, sont partagées entre le succès et les difficultés.
« Le show-biz n’est pas que la joie, il faut seulement être passionné et déterminé… », dit-il en se référant au festival PANAF qu’il organise chaque année avec brio sous la bannière D&J Prod.
Le Coach Moussa Bérété, Consultant et Chef d’entreprise a accroché l’auditoire par son art oratoire. Il a épluché le thème suivant : Comment libérer un potentiel entrepreneurial.
« Chacun est excellent, chacun est expert et chacun est condamné à réussir. Chacun peut bien se surpasser de son hésitation et de sa paraisse pour réussir ». A-t-il fait comprendre.
Conakry-Sur-Seine 2021 : les panélistes ont séduit l’auditoire
Beaucoup de jeunes rêvent de créer leur entreprise après les études. Mais ils manquent de techniques adéquates. Cissoko Siaka, entrepreneur et formateur, au cours de son intervention, a fait sauter le verrou de la consécration. Il a brièvement expliqué les bons plans : de l’idée à la réalisation du projet.
« On doit oser et croire en soi, aussi en son projet qu’on veut porter… », a indiqué M. Cissoko.
Chaque année, Conakry-Sur-Seine offre à ses invités, un cadre convivial, d’échanges constructifs et de partage intellectuel. Ce qui a du coup, une répercussion directe sur l’épanouissement et le déclic des jeunes guinéens de la diaspora. Au fil du temps, cet événement d’utilité publique devient incontournable en termes de rassemblement et d’intérêt de la grande diaspora guinéenne.
Le forum de cette sixième édition a été sanctionné par une prestation artistique et des séances photos. Un barbecue est prévu ce dimanche au Parc de la Plage Bleue dans le 94e arrondissement précisément à Valenton. Vous y serez ?
Par Sitanews©
Partager

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Solve : *
12 + 14 =