C’était juste phénoménal ! King ALASKO a officiellement présenté sur fond de concert live, son album Allah Nou Wali, le 14 février sur l’Esplanade du Palais du Peuple de Conakry. Une première réussie pour le jeune chanteur guinéen très talentueux et passionné au trognon.

Comme on pouvait s’y attendre à l’issue de la belle promo déployée sur le Grand Conakry, King ALASKO s’est fait une marée humaine à perte de vue à l’intérieur du palais du peuple tout comme à l’extérieur. Au-delà, il a réussi à distiller de la bonne humeur. Il a fait la fête de la Saint Valentin avec ses fans. Le show, l’osmose, il y’en avait ! ALASKO, le Champion Youth a mis le feu aux poudres. Il s’en sort haut la main. Gaillardement, il se répertorie dans le catalogue sacré du showbiz guinéen.

King Alasko s’offre un bain de foule sur l’Esplanade du palais du peuple de Conakry

Ce concert réussi en termes de raid humain et de performance scénique, est le fruit de plusieurs mois de préparation à outrance. L’artiste et sa maison production Meurs Libre Prod (MLP) s’étaient engagés dans une promo à grande échelle. Et à la fin, ils réussissent le pari et tiennent toutes leurs promesses. C’est une grande victoire pour la musique urbaine guinéenne qui connaît ces dernières années, une véritable mutation portée jalousement par une génération « rebelle ».

Show « feel good », performence hot !

Ce soir du 14 février, King ALASKO a été « intronisé ». Le jeune Roi très plébiscité par les youths a écrit son histoire. Près de 2 heures de concert intense ont suffi à ALASKO d’essorer et renouer avec son public. Quasiment, toutes les conditions étaient réunies pour bien passer la soirée. L’esplanade archicomble – les fans ensorcelés – le cordon sécuritaire renforcé et la protection civile était sur son qui-vive du début à la fin pour maîtriser l’éventuelle bourrasque de la foule. Selon le constat de nos reporters.

(photo) L’extérieur du palais du peuple

Il était 19 heures passées quand ALASKO arpentait la scène après le passage spectaculaire de son ami Tams Kartel, un autre phénomène du genre. Sur son fil conducteur, Dixinn Dimédi (l’enfant de Dixinn en français) passe en revue son riche répertoire. Ses chansons phares telles que « Bonbon Kolon », Yétékanna, « Faya na fafé », « Kobolé », ont fait monter le mercure à son paroxysme. C’était fou !

Ce concert qui met King ALASKO en scène avait connu un premier report pour faute de Covid. Cela a permis à Ablaye Mbaye « SKANDAL » et son équipe de mitrailler le projet.

Soutien énorme des pairs

Le concert de King ALASKO a été rehaussé de la présence de certains grands noms de la musique urbaine guinéenne : Singleton, le groupe Instinct Killers notamment. (Voir vidéo ci-dessous)

Revoir ALASKO et Tam’s Kartel sur scène laissait aussi entrevoir une certaine dose de plaisir énorme dans la foulée. C’est fut un moment fort de ce spectacle du 14 février. Pour ceux qui connaissent le début de ces deux gamins très talentueux, il y a une bonne raison qu’ils se soutiennent.

Les larmes des parents

King Alasco avait demandé à sa famille de le rejoindre sur scène. Sous les yeux curieux de son public, la jeune star de MLP a rendu un bel hommage et très touchant à son défunt père à travers le titre éponyme Allah Nou Wali. Ça été le moment le plus émouvant du spectacle. La maman et les frères du jeune artiste pris par l’extrême émoi, ont fondu en larmes. Regardez la vidéo ci-dessous.

Dans l’ensemble, ce concert s’est bien déroulé en termes d’organisation : les performances artistiques, les dispositifs sécuritaires étaient au top. Le seul « léger » couac constaté dans la partie technique a été rapidement corrigé. Cette vicissitude n’a pas empêché le bon déroulement du spectacle.

Ce concert de King ALASKO vient ainsi défier les rares événements ayant connu un incroyable déferlement humain ces deux dernières années en Guinée.

Après cette première entrée réussie, la carrière de King ALASKO va désormais prendre une autre tournure et dimension. Et jusqu’où ?

Ibrahima Soya (Conakry, Correspondance )

SITANEWS

Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici