Crédit photo d’illustration : TMT Djembe Academy
Né en 1950, le maître batteur Mamady Keita vient de l’est de la Guinée, qui faisait autrefois partie du vaste empire mandingue. À l’époque précoloniale, il comprenait également une grande partie de ce qui est aujourd’hui le Sénégal, le Mali, la Côte d’Ivoire, le Ghana et le Burkina Faso.
Mamady Keïta est un musicien guinéen, percussionniste et plus particulièrement djembéfola (joueur de djembés) de renommée internationale. En 1997, il organise avec Répercussions le premier stage de percussions et de danses africaines en Guinée, bénéficiant de la collaboration du Ministère de la Culture de Guinée et du Ballet National Djoliba.
À sa naissance, un devin a prédit que Keita deviendrait connue dans toute l’Afrique et même dans « des pays dont nous n’avons jamais entendu parler! » À 14 ans, il était un professionnel, voyageant à travers la Guinée pour apprendre de nouveaux rythmes. Et comme prédit, en 1965, une adolescente Keita a commencé à faire le tour du monde avec le Ballet National Djoliba.
En 1988, Keita s’est installé en Belgique et a fondé son propre groupe, Sewa Kan, qui signifie «son de joie». Avec une demi-douzaine de joueurs et de danseurs, le groupe a effectué de nombreuses tournées, dont quatre voyages au Japon. Le lien : https://www.youtube.com/watch?v=NCnoDfOuIKY
Soucieuse de préserver une tradition musicale remontant au XIIIe siècle, Keita a fondé une école, Tam Tam Mandingue. « Il est important de replacer la tradition musicale dans son contexte », a-t-il expliqué avec son large sourire habituel. Ici, les étudiants passionnés apprennent à jouer du Djembé, un grand tambour conique à extrémité ouverte avec une tête de peau de chèvre ou d’antilope étirée. Et avec la technique, Keita transmet la joie et la chaleur au sein de la musique.
En 1991, il sort un album intitulé Wassolon. Le succès des cours de percussions permet à Mamady d’inviter son ‘frère’ Mamady ‘Secret’ du ballet Koteba à le rejoindre en Europe. Ce dernier deviendra N’Toman Keïta, N’Toman signifiant ‘homonyme’ en Malinké. Mama Adama Camara, du ballet Djoliba, le rejoint aussi à Bruxelles afin d’assurer les cours de danse.
Mamady a fait l’objet de quatre films documentaires et a enregistré plusieurs albums sur le label Fonti Musicali. Mamady a également écrit un livre pédagogique, Mamady Keita : Une vie pour les rythmes traditionnels djembés et malinkés (CD musical inclus) publié par Arun et traduit par Uschi Billmeier. Le livre transcrit plus de 60 rythmes mandingues et comprend des histoires détaillées.
Lien important :https://www.youtube.com/watch?v=VgeTN95v99M
Enfin, Mamady a enregistré trois vidéos pédagogiques (niveaux débutant, intermédiaire et avancé) disponibles en français avec sous-titres anglais.
Mamady voyage à travers le monde pour enseigner et jouer; chaque hiver, il organise deux ateliers de 3 semaines dans son complexe privé en Guinée. D’août à septembre, il parcourt le Japon et les États-Unis pour enseigner les percussions traditionnelles mandingues. À partir de l’automne 2004, Mamady Keita sera basé à San Diego quatre mois par an. C’est une véritable légende culturelle guinéenne.
Retenez aussi qu’en 1986, il a passé de beaux jours au sein du Ballet Kotéba de feu Souleymane Koly à Abidjan où il a adopté le surnom de ‘Kargus’ pour éviter toute confusion avec Mamady ‘Secret’, l’autre Mamady Keïta de la troupe.
Discographie
Wassolon (Mamady Keïta et Sewa Kan), Fonti Musicali (1989), Nankama, Fonti Musicali (1992), Mögöbalu, Fonti Musicali (1995), Hamanah (Mamady Keïta et Mögöbalu), Fonti Musicali (1996), Afö (Mamady Keïta et Sewa Kan), Fonti Musicali (1998), Balandugu Kan, Fonti Musicali (2000), Mamady léé, Fonti Musicali (2001), A Giaté, Fonti Musicali (2002), Djembe master, Follow Me Productions (compilation) (2004), Master of Percussion vol. 2 (Yelemba, Guem, Mamady Keïta) Follow Me Productions (compilation) (2004), Sila Laka, Fonti Musicali (2004), Live @ Couleur Café (2005), Mandeng Djara, Fonti Musicali (2007), Hakili (2010)

La Rédaction

Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Solve : *
28 − 12 =