Coumbis SORRA nous vient du Sénégal. Descendante de la grande lignée de griots de la Casamance, Coumbis est née et a grandi à Dakar. Ici, elle fait ses études primaires et secondaires puis, une formation en marketing communication. Plus tard, elle se retrouve à la maison de la Culture Douta Seck pour une formation en musique. Et c’est parti !
Sitanews© s’est intéressé cette semaine à cette belle voix originaire de la belle Casamance. Ses nouveaux projets et orientations, nous en avons suffisamment parlé dans cette interview exclusive ! 
Comment est perçue votre musique au Sénégal et dans le reste de l’Afrique ?
Ma musique est bien accueillie chez moi. Le public me supporte et me soutient. J’ai réussi à y me faire une place. J’ai un réseau de fans qui me suit, me soutient et présent sur mes concerts malgré la particularité de ma musique qui oscille entre le traditionnel et la modernité.
(PHOTO) Facebook de Coumbis Sorra
Vous vous apprêtez à sortir un nouveau single. Parlez-nous en !  
Effectivement, je sors un nouveau single le 3 décembre qui s’intitule « ESPOIR ». Comme je dis souvent : mon inspiration commence par ma personne et ce qui m’entoure. Je n’ai pas trouvé mieux qu’ESPOIR comme titre pour mon nouveau single. Cela s’explique par les circonstances et les difficultés que traverse le monde qui est partagé entre la Covid-19, les situations politiques, les difficultés de la vie. J’ai voulu transmettre à mes fans et collaborateurs, un message d’amour et d’espoir. Ensuite, leur dire de continuer à croire à un lendemain meilleur en osant rêver et surtout espérer fortement.
Vidéo – Le teaser à regarder ICI
N’est-ce pas un nouvel album qui se cache derrière ce single (Rire) ?
(Rire) Oui ! Exactement ! Après le single MUSIC puis ESPOIR, je suis dans l’optique de sortir mon nouvel album. En effet, la cuisson continue en studio pour offrir à mon public le meilleur de moi.
Vous êtes passée récemment au Port Saint Louis du Rhône. Que peut-on savoir de cette rencontre ? Quelle a été l’expérience ?
Je suis actuellement à Paris dans le cadre de mes activités culturelles. Et j’ai été invitée à cet évènement initié par un ami et frère sénégalais et ses collaborateurs. Ce n’est pas la première fois d’ailleurs qu’on collabore sur des projets culturels et professionnels. Alors, cette invitation à Paris raffermit le lien entre ma région la belle et verte Casamance et la Camargue. C’était un honneur pour moi d’animer cette soirée.
N’est-ce pas vous bénéficiez du soutien de African Culture Fund – ACF ? D’où est venue cette confiance ? Dans quelle optique cette institution vous prête main-forte ?
Oui, je suis soutenue par « African Culture Fund » pour la relance de mes activités culturelles. Cette confiance est venue naturellement. Cela, après avoir postulé et envoyé mon projet qu’ils ont validé. Ils m’ont soutenue inconditionnellement et jusque-là, je mène le projet comme mentionné et signé dans le contrat. Je crois qu’ils n’ont pas tort de m’avoir soutenue (rire)
En 2018, vous avez sorti votre album ? Quels ont été les véritables enjeux ?
Oui, l’album BANDIRABÉ sorti en 2018 a été l’élément déclencheur de ma carrière sur le marché national et celui international. Car, après 6 mois de sa sortie, j’ai aussi fait une sortie internationale en France (à la CITÉ DE LA MUSIQUE DE MARSEILLE). Cet album m’a value la nomination dans la catégorie RÉVÉLATION DE LA MUSIQUE SÉNÉGALAISE EN 2019. Cet opus m’a porté chance et m’a ouvert beaucoup de portes. Il a occasionné de belles rencontres et des collaborations incroyables en ma faveur.
Le clip « Bandirabeh », le lien : https://www.youtube.com/watch?v=rEv41Q7lyPs
Bientôt 2022, quel sera votre projet phare ?
Beaucoup de projets sont en gestation. Par exemple, la relance de mon festival COULEURS MUSIQUES FESTIVALS et la sortie de mon album. J’aurai le vent en poupe….
Merci Coumbis SORRA
C’est moi qui vous remercie et encourage votre travail colossal pour la culture africaine
Par Sitanews©
Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici