La kora est l’héritage le mieux entretenu et partagé dans sa famille en Guinée. Sékou Kouyaté explore aujourd’hui le monde grâce à cet instrument traditionnel qui lui a été enseigné par son feu père M’bady. Sékou Kouyaté, le « Jimi Hendrix de la Kora » tourne depuis plus de 15 ans à l’international et partage avec fierté, des grandes scènes avec des grandes figures de proue de la musique du monde. Nous l’avons interrogé !

Sékou Kouyaté et la kora, c’est quoi la petite histoire ?
C’est une longue histoire. J’ai trouvé la Kora en famille. Mon père (M’Bady) était un grand joueur de kora. Il fut le directeur de l’Ensemble Instrumental de Guinée et membre des Ballets Africains. Comme je vous le dis, j’ai trouvé la kora en famille. C’est un instrument qui est transmis de père en fils.
La Kora, sa boussole pour conquérir le monde
Quelles sont les opportunités que tu as eu à travers cet instrument (kora) ?
La kora m’a ouvert la porte du monde de la musique et aussi les collaborations que j’ai faites avec plein d’artistes connus. Je suis le premier à mettre les effets sur la kora, à l’électrifier et à l’envoyer à un univers que personne n’avait fait. C’est un grand plaisir quand je vois la nouvelle génération jouer la kora. c’est beau de voir aujourd’hui tout le monde faire des effets sur la kora. C’est une grande ouverture et moi déjà c’était mon combat, c’est-à-dire, envoyer la kora à un level où elle n’était pas.
Parles-nous de tes projets à court et à long terme
Mes projets à l’international, c’est que je tourne. Ça fait bientôt 20 ans que je tourne à merveille. Là j’étais encore en tournée mais vu la situation en ce moment avec la Covid, je n’ai pas mal de concerts qui ont été annulés. Mais n’empêche pas que je joue quand même. j’ai fait des concerts en mars, septembre, octobre et novembre aussi. J’espère que tout va bien. J’ai également de gros projets pour mon nouvel album. Je vous rappelle que j’ai 6 albums sur le plan international et c’est le 7ème qui va sortir bientôt. Mais avant, il y’a mon nouveau single qui va arriver à la fin de ce mois de novembre en featuring avec mon petit frère Kandia Kora.
(Photo) Sékou Kora est l’un des artistes guinéens qui tournent le mieux à l’international
Ton regard sur la musique guinéenne à l’international ?
Oui sur le plan international, je pense que la musique guinéenne commence à prendre de l’ampleur. Mais ce sont des choses à bien gérer. En écoutant la musique guinéenne, c’est bien, c’est beau. Mais c’est dommage que le grand public international ne l’écoute pas, à part entre nous guinéens. Ça dépend comment ça été fait. Seulement le problème est qu’on n’apporte pas notre côté guinéen ensuite le mettre dans nos musiques, nos instruments traditionnels comme le djembé, la kora, le balafon et autres. Voilà !
Merci Sékou ! C’est un plaisir.
Le plaisir est partagé.
Interview réalisée par Bernard pour SITANEWS©
Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Solve : *
30 ⁄ 15 =