Thierno BARRY se dit à la fois « surpris et assombri » par la mort tragique de l’artiste Abraham Macauley connu sous le pseudo de « NAVIGATOR », le samedi 3 avril dernier, suite à un accident de la circulation en haute banlieue de Conakry – Guinée.

Thierno Barry est un opérateur culturel de la diaspora guinéenne de France, coordinateur de Horizon Sound System, la structure organisatrice de l’événement LA GUINÉE AU ZÉNITH. Pour lui, la mort rustre de NAVIGATOR, « mérite une attention toute particulière et doit interpeller cette jeunesse de Guinée en général et celle du monde de la culture en particulier ».

« La mort de Abraham Macauley est une immense perte pour sa famille biologique mais aussi pour le monde culturel guinéen. Un jeune qui était épris de talent dépassant même nos frontières. Un style musical qui n’a rien à voir avec notre authenticité culturelle, mais qui pouvait vendre l’image de la Guinée sur la scène internationale. Son style musical était apprécié par les précurseurs mêmes de ce genre musical. Comme pour dire en Guinée, Dieu nous a particulièrement favorisé dans beaucoup de domaines. Exemple : la nature, l’art, la culture l’intelligence etc. », indique-t-il.

En effet, Thierno estime qu’« il est temps pour la jeunesse de Guinée et ses acteurs culturels, de se donner la main et savoir que la  concurrence est universelle dans chaque domaine, mais dans la positivité ».

Il est temps…

Il n’est un secret pour personne – le milieu culturel guinéen bat encore de l’aile. Et cela est dû à beaucoup de facteurs peu honorables. Pour y remédier, M. Barry pense qu’il est très urgent de faire une prise de conscience individuelle et collective afin de trouver très vite la lumière au bout du tunnel.

« La négativité et la méchanceté n’a pas sa place dans ce bas monde. Prenons la vie du bon côté en se respectant dans nos divergences. Être une star, une icône ou un richissime, tout est éphémère et la vie est faite de générations. Chaque chose a son temps et chaque temps a sa fin ». Ajoute-t-il.

Soutenons-nous vivants

« Ce n’est ni les talents, ni les idées qui manquent pour replacer la culture guinéenne dans son vrai contexte ». Dit-on. « Mais le manque de soutien mutuel entre les acteurs du milieu fait défaut ». Accuse-t-on. Sur cette problématique, Thierno Barry attire l’attention de l’opinion publique :

« SOUTENONS nos projets et nos talents vivants. La jeunesse Guinéenne mérite mieux si elle se donne la main sans aucune considération. La Guinée a des talents qui méritent d’être soutenus valorisés. Il y’a beaucoup de talents qui sont cachés et qui sont exploitables. Aidons-les, agissons vite ».

En guise d’illustration, le coordinateur de HORIZON Sound System s’appuie sur le cas NAVIGATOR. « Voyons le vibrant hommage qui a été rendu à NAVIGATOR. C’est énorme et vraiment salutaire. Mais le faire à son vivant était encore mieux. Restons positifs pour le peu de temps qui nous reste nous autres dans ce bas monde. Si cette jeunesse guinéenne est unie, je dis bien unie, il n’y a pas de raison qu’on ne s’en sorte point. Notre richesse et diversité culturelle est une grande aubaine qu’il faut en profiter. Mais hélas, on a du mal à saisir ce don divin ».

Pour conclure, Thierno Barry indique que : « personne n’est supérieur à l’autre, qu’on est égal malgré nos différences. S’écouter plus pour se comprendre mieux, c’est grandir tous ensemble pour mieux avancer. L’expression : Aimons-nous vivants ne doit plus être un simple slogan mais des actes plus concrets ».

À LIRE AUSSI : « La Guinée au Zénith » : les organisateurs signent une tribune 

SITANEWS©, Paris

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Solve : *
24 ⁄ 6 =