Depuis deux ans le Festival Mondial de Musique « Femmes d’Ici et d’Ailleurs » (FMM FIA) a activé son volet export. Il arrive très prochainement chez vous. Après Québec et Abidjan, Kinshasa va abriter la 12è édition de cette messe multiculturelle du 17 au 19 décembre 2021. L’événement est présenté par Maïwan Productions et OfroMondo.
La précédente édition du FMM FIA en avril dernier, dans la capitale ivoirienne, a regroupé près de 20 artistes venues de 12 pays africains. Pour Kinshasa, un appel à candidature est déjà lancé.
Le Festival mondial de musique des femmes d’ici et d’ailleurs est un cadre d’échanges et vise à créer un vecteur de transmission de cultures des femmes de partout à travers le monde dans leur mode de musique propre à chaque pays. Le festival veut créer une synergie pour tous et mettre en valeur les talents des femmes, leurs valeurs, leurs traditions et leur savoir-faire.
Charly Maiwan et son équipe veulent que l’interculturalisme soit le message le plus important de ce festival pour tous. Car dans toute culture, il existe disent-ils, une richesse abondante bien souvent méconnue de plusieurs d’entre nous.
Le Festival mondial de musique f »Femmes d’Ici et d’Ailleurs » est l’unique creuset professionnel de haut niveau qui valorise les talents féminins du continent africain surtout à travers le Canada, l’Amérique du Nord et même au-delà depuis plus de 14 années.
Cette initiative qui valorise les voix des femmes au cœur de la scène montréalaise et ailleurs dans le monde, attire l’attention des professionnels de musique et même les novices sur le multiculturalisme, l’interculturalisme et le vivre ensemble à travers les arts de scènes. C’est aussi une belle vitrine pour les talents féminins qui manquent d’ouverture professionnelle, de croiser les majors et de développer leurs carrières à l’international, malgré toutes les difficultés liées au monde du showbiz.
Encore cette année 2021, malgré les pires situations liées à la pandémie avec ses restrictions et ses mesures barrières, le Festival veut continuer ses engagements avec son volet Export, en installant sa scène du côté de Kinshasa pour la première fois. Cela, dans le but de réitérer sa vision. Ainsi, la sélection marquera les esprits des professionnels et tourneurs conviés tout en apportant de la douceur et de la joie dans les limites des mesures barrières.
Aujourd’hui, des festivals du genre fleurissent partout en Afrique par exemple : Cultur’Elle à Dakar, Mousso Music à Conakry et autres.
SITANEWS©
Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Solve : *
5 + 24 =