PHOTO : (Capture – concert à Rabat pour la journée des migrants)
La Coopérative Ballet LIZIBA nous fait voyager dans le passé et le présent de l’Afrique par ses chants, ses danses et ses rythmes. LIZIBA est une compagnie installée à Rabat, capitale du Maroc, et ses membres viennent essentiellement de la République Démocratique du Congo mais aussi de Côte d’Ivoire, du Sénégal et du Maroc. Son originalité est de fonctionner comme un collectif artistique dans lequel « chaque membre participe à la création et à la composition d’un spectacle » comme le précise le président de l’association Nsingi Robert.
Article de Rita Stirn (auteure et traductrice) pour Sitanews 

Crédit photo : Robert Kisonga Mazakal – Ballet LIZIBA
LIZIBA s’inscrit dans la transmission du patrimoine oral d’Afrique centrale, la plupart des chants sont en lingala, une des principales langues en RDC ; ils expriment l’authenticité des chants traditionnels. LIZIBA commence fréquemment son spectacle par un chant responsoriel avec un ou une soliste qui chante a capella, puis le chœur lui répond par des harmonies vocales très mélodieuses, cette partie alterne avec les prestations rythmiques des percussionnistes et la chorégraphie des danseuses.
Le répertoire est extrêmement varié et reflète le talent diversifié de la compagnie qui associe la tradition à l’expression artistique contemporaine. Ainsi, LIZIBA peut proposer une thématique traditionnelle avec son spectacle intitulé MBONDA sacré de MONKOTO comme le précise la plaquette de présentation :   « Mbonda »  signifie Tam Tam en lingala. Le Mbonda sacré est un spectacle autour du symbole que revêt la tradition de remise du Tam Tam sacré aux enfants au moment le plus important de leur vie à savoir le passage à la vie adulte. Dans chaque village africain, il existe un rituel qui permet cette sacralisation. Ce spectacle, de chants, de rythmes et de danses raconte cette histoire au sein du village Bantou de Monkoto, situé au nord-ouest de la République Démocratique du Congo.
Mais leur répertoire inclut également un spectacle intitulé « Immigré malgré moi », une prestation qui présente par des chants, des danses, des percussions et du théâtre, les multiples causes, objectifs et conséquences de la migration des peuples subsahariens.
À VOIR : LIZIBA : concert à Rabat pour la journée des migrants/©Vidéo : Red Room

            La Coopérative Ballet LIZIBA exprime parfaitement que « tout mouvement est rythme » et en fait sa pédagogie et son engagement. Après l’immobilité forcée liée à la pandémie, LIZIBA a pu reprendre ses activités destinées aux enfants. Ses membres sont des animateurs expérimentés qui interviennent dans les écoles afin de sensibiliser les élèves à la diversité des rythmes et des cultures. Le travail dans les écoles se fonde sur l’échange et la solidarité. Il s’agit d’apprendre le travail en groupe qui vise un objectif commun par l’apprentissage des rythmes et des mouvements synchronisés, et le développement de l’imagination et de la créativité. Tous les cours se déroulent en présence des musiciens percussionnistes qui rendent chaque expérience unique. Des cours sont également proposés aux adultes qui ont le choix entre des cours de danses et de percussions africaines et notamment la danse afro-brésilienne, Makumbele avec le soutien de Hiba Lab de Rabat.
Le logo de la coopérative Ballet LIZIBA / Crédit photo : Robert Kisonga Mazakal 
            Le tambour est au cœur de l’apprentissage vivant partagé par les percussionnistes de LIZIBA qui jouent du djembé et d’autres tambours cylindriques traditionnels recouverts de peau sur lesquels ils jouent debout avec des baguettes. C’est aussi le son du tambour qui galvanise les mouvements des danseuses et envoie ses vibrations irrésistibles au public. Installée au Maroc, la Coopérative Liziba participe également à des spectacles de fusion musicale avec des musiciens gnaouas pour le partage des traditions africaines.
            Mais LIZIBA laisse une place prépondérante à la voix, celle qui chante mais aussi celle qui transmet un patrimoine à faire connaître, que ce soit des contes ou des récits historiques sur l’Afrique. Ce fut le cas lors d’une représentation d’un spectacle de LIZIBA donné au Centre culturel Mehdi Ben Barka de Rabat où les voix de la compagnie LIZIBA ont exprimé par des textes théâtralisés, des costumes et des maquillages, le récit de l’histoire du Congo devant un public marocain.
             Depuis sa création, la Coopérative LIZIBA a enchainé les spectacles annuellement et n’a cessé de sillonner le Maroc à partir de 2012 pour participer à divers festivals, en voici quelques exemples : Rabat Africa, le Festival du Théâtre du Jeune Public à Taza, le Festival International du film transsaharien à Zagora, le Festival du cinéma africain de Khouribga et le Festival FIMU de Belfort en France en 2019.
            Souhaitons à présent à la Coopérative Ballet LIZIBA de garder « le souffle de résistance de la parole culturelle » évoqué par Foli et de poursuivre sa route artistique et pédagogique au Maroc et sur d’autres scènes internationales d’Afrique et d’Europe.
Contact : cooperativeballetliziba10@gmail.com
Nsingi Robert +212 613 99 64 18
YouTube Djembé by Ballet Liziba
Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Solve : *
1 × 6 =