Il est 6h 20 minutes à l’Institut National de la Jeunesse et des Sports (INJS) d’Abidjan. La star congolaise Koffi Olomidé et le Quartier Latin font leur entrée remarquable sur la grande scène de la 13e édition du Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo (FEMUA). Les festivaliers et le public sont très heureux de voir le Mopao. Les premières notes résonnent. L’ambiance à la congolaise comme il sait le faire est attendue.

Koffi Olomidé salue la mémoire des feux Hamed Bakayoko (son ami et ancien Premier ministre ivoirien) et son compatriote Papa Wemba. Une minute de silence est observée. Maintenant, le public s’attendait au big show de clôture du FEMUA à Abidjan.
Pourtant, c’est mal connaître Koffi Olomidé. Il entonne une chanson et une à deux minutes, il stoppe et passe à une autre. Il interprète sous un air rumba, la célèbre chanson « Premier Gaou » du groupe Magic System, organisateur dudit festival.  Koffi Olomidé appelle A’Salfo, leader du groupe et les magiciens avant d’inviter le public à chanter avec lui. L’ambiance et la communion s’installent. (Voir la vidéo ci-dessous)

Quelle mouche a piqué Koffi Olomidé ?

Au grand dam de tous, Koffi Olomidé remercie le public d’être resté pour lui. Et contre toute attente, il descend de la scène après à peine 20 minutes de piètre prestation. Il snobe tout le monde et se dirige tout droit vers sa voiture et quitte l’INJS. Personne ne s’y attendait. Stupéfaits, en colère, les commentaires vont bon train. Le public d’Abidjan était visiblement très déçu. Nombreux qualifient cet acte de Koffi Olomidé de « foutaise ». Et pourtant, que dire des mauvaises habitudes de Koffi Olomidé quand il est sollicité. Cette fois-ci, le divorce entre Koffi Olomidé et le public « abidjanais » semble être consommé. (Voir ci-dessous son entrée sur scène avant de boucler très vite sa prestation).

Aly Bongo LENO depuis Abidjan pour ©Sitanews
Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici