En 2019, l’agence Elite Com mettait sur pied le projet : les Victoires de la musique guinéenne (VDMG). Depuis trois (3) années consécutives, l’évènement se maintient. Malgré la pénurie de sponsors, la psychose de la Covid et ses variants, ce projet a la peau dure.

Article de Sita CAMARA (Sitanews©)

Placées sous le signe de la résilience culturelle, les VDMG restent la plus grande cérémonie de distinction des stars et mécènes de la palette musique guinéenne ces trois dernières années.

Le 18 décembre, les Victoires de la musique guinéenne ont encore brillé de mille feux : affluence – accueil – confort – prestige – élégance – prestation artistique – large couverture médiatique et seize (16) trophées décernés. Pas que, des gloires et patriarches de la musique guinéenne ont été honorés. En effet, cinq (5) Prix de l’Excellence ont été décernés sans compter le Prix du Jury. Les VDMG tiennent compte de tous les paramètres, contours et moindres détails. Puisqu’il faille célébrer la musique guinéenne dans tout son mérite, son respect et son triomphe. Cependant, un accent particulier est mis sur les jeunes talents en herbe (révélation) jusqu’aux plus avertis. Le tout, sur la base de la créativité et de l’authenticité des œuvres.
Vous le savez, depuis un certain temps, les œuvres musicales guinéennes connaissent une réelle mutation. Cela s’explique par leurs nominations dans les plus grandes instances de distinction à travers le monde. Les imperfections, il y en a bien sûr au niveau du contenu. D’où, le regard critique et sévère du Jury expert lors des éditions des VDMG.

Les lampions du troisième gala des Victoires de la musique guinéenne se sont éteints cette année sur une note de satisfaction. Bouba Angelo et son équipe s’en réjouissent pleinement. Ils se projettent et mûrissent de belles ambitions. Par exemple, créer des opportunités pour une large visibilité des artistes guinéens à l’international (booking & réseautage).

D’année en année, les VDMG prennent forme, se remettent en question et font couler de moins en moins de folles polémiques. Il faut reconnaître que ce projet a souffert de critiques très corrosives au départ. Des désistements et des campagnes de « sabotage » auraient failli tuer le projet dans l’œuf.

Les Victoires de la musique guinéenne à l’image des grands Awards du monde, s’inscrivent dans la dynamique de récompenser l’excellence et le mérite. La transparence, la rigueur doivent toujours être de mise.

Vivement les VDMG #4

A LIRE AUSSI : VDMG : Les lauréats de l’édition 2021

Sitanews©

Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Solve : *
18 ⁄ 9 =