Crédit photo NvasifiPhotography/ De la gauche vers la droite : Sékouba B., Salif K. et Sékou B. 
C’est le « Bal des Grands Acte 10 » au Palm Camayenne à Conakry ce 31 décembre 2022. Pour mieux célébrer cet anniversaire sous la fièvre et la gaité de la Saint Sylvestre, l’enceinte et ses partenaires : Canal +, Beaufort, UExpress, Guiter SA, et ETI offrent un plateau alléchant avec trois têtes d’affiche et non des moindres. Il s’agit de la star malienne Salif Keita , Sékou « Bembeya » Diabaté et Sékouba Bambino Diabaté. Ces icônes de la musique africaine vont se réunir pour la première fois sur une même scène, ce samedi du réveillon.
À la conférence de presse, on y était !
Salif, plus joyeux que jamais !
Quelques heures seulement après avoir foulé pour la énième fois le sol guinéen en provenance de Bamako, Salif Keita s’est brièvement exprimé devant la presse sur ce concert inédit avec des « titans » de la musique guinéenne. Il se dit très heureux de venir partager la scène avec son aîné Sékou Bembeya qui selon lui, a commencé à suivre dit-il, depuis son enfance.
« Je suis content de me voir devant le grand Bembeya que j’écoutais depuis belle lurette. Il a fait vibrer mon enfance avec tout ce qu’ils ont fait avec Camara Aboubacar Demba. Je ne pensais pas qu’un jour, j’allais faire un concert avec mon grand frère (Sékou Bembeya) sur un même podium. Je suis au paradis aujourd’hui. Ce que je peux dire, demain (ce 31 décembre), la musique malinké va vibrer. » a promis le « cheval blanc ». Au-delà, Salif Keita (auteur de la chanson intemporelle « Mandjou », se dit ouvert à l’idée de faire un morceau avec Sékou Bembeya et Sékouba Bambino Diabaté. Cela, dans le but du maintien de la paix et du raffermissement des liens d’amitié et culturels entre la Guinée et le Mali, deux pays très frontaliers.
Diamond Fingers et Salif Keita, un « rêve » enfin réalisé
Sékou Bembeya Diabaté dit Diamond Fingers, salue cette initiative des organisateurs de réunir des icônes de la musique mandingue sur la même estrade.
« Pour la première, quand Al Souaré est venu m’informer du programme, j’ai dit qu’il y a beaucoup de savants dans la vie, mais que celui qui a initié ce concert, c’est un autre savant. Parce que, nous trois, on s’aime d’abord naturellement. Pour moi, c’est un bonheur absolu de se voir ensemble. » dit-il.
C’est le même sentiment partagé par Sékouba Bambino qui souhaitait ainsi de partager la scène avec son idole du Mali, Salif Keita.
« Je dis Bravo à l’hôtel Palm Camayenne pour cette initiative géniale ». En tout cas, c’est la musique mandingue qui va vibrer ce 31 décembre. » rassure l’auteur du classique « Kassoumama ».
Il fallait que Salif Keita soit là…
Dans son intervention de circonstance, le responsable de Nord Sud Communication, Al Souaré dont il a la lourde tâche de manager cet événement, a signalé que c’est à cause de la présence de Salif keita que Bambino à renoncer à son événement de l’hôtel Riviera. « La condition pour Bambino de participer, il fallait que Salif Keita soit là ».
Selon M. Souaré, « malgré que le travail a été méticuleux, mais c’était important de réunir ces ambassadeurs de trois grandes générations de musique Mandingue. Et cela, grâce à l’hôtel Palm Camayenne. »
Concert à guichet fermé !
Pour sa part, le Directeur Général du Palm Camayenne, Victoriano Cuervo, soutient qu’il fallait marquer les 10 ans du « Bal des Grands » en invitant des artistes hors pairs. « Tous les bals des grands sont importants mais celui de cette année est encore plus important ».
Selon le DG du Palm Camayenne, « le spectacle se fait à guichet fermé. Tous les 600 tickets ont été vendus depuis jeudi soir avant même l’arrivée de Salif Keita. »
Rendez-vous, ce soir !
A LIRE AUSSI : Belle affiche pour la Saint-Sylvestre à Conakry
Par notre correspondant à Conakry, Ibrahima Soya
Cet élément est un publi-rédactionnel. Vous l’avez trouvé utile ? Partagez-le avec vos amis !
Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici