Elle s’appelle Sia TOLNO, la guinéenne globe trotter ! Elle vient de la l’Afrique de l’ouest. De Gueckedou, sa ville natale, Djibouti, Sierra Leone, Éthiopie, Comores,… jusqu’aux États-Unis en passant par la France, l’Allemagne, la Belgique, le Canada et autre, partout, Sia Tolno a marqué au fer rouge la musique afrobeat.

Appelez-la « Ghetto soldier » ou l« African Woman », Sia traîne dernière elle, de longues années de carrière et un parcours rempli. et quoi d’autres ? SITANEWS© vous en dit plus.

Bio

Sia TOLNO est une chanteuse auteure et compositrice guinéenne née le 21 février 1975 à Gueckédou, une ville de la Guinée forestière, région au sud de la Guinée, proche de la frontière avec la Sierra Leone et le Libéria. Elle grandit à Freetown, capitale de la République de Sierra Léone où son père enseigne les cours de français. Durant son enfance difficile, au cours de laquelle elle subit l’éducation sévère de son père et les brimades de ses belles-mères, elle se réfugie dans l’écriture, la poésie et le chant. Ces conditions difficiles ne l’empêchent pas d’obtenir son baccalauréat et d’espérer étudier le Droit.

Très tôt, Sia éprouve un amour pour le chant. Pendant les kermesses scolaires, où elle commence à chanter, on apprécie de plus en plus sa voix. Elle est remarquée par le chanteur Steady Bongo, l’un des artistes musiciens les plus célèbres de la Sierra Leone et devient sa choriste tout en poursuivant ses études d’informatique, mais cette période ne dure pas : la guerre civile sierra leonaise l’oblige de fuir et à se réfugier en Guinée, son pays d’origine en 2000.

En Guinée, elle commence à chanter dans les bars, cabarets et night clubs avec un répertoire composé de reprises soul et de chansons française. Mais Sia sort son premier album la « Voix de la Forêt » en 2001. Le succès de cet album la conduit finalement à représenter la Guinée au concours Africastar à Libreville au Gabon en 2008, où elle termine à la troisième place après trois (3) mois de compétition.

Carrière internationale

Sia Tolno est véritablement entrée sur la scène internationale quand l’un des plus célèbres chanteurs gabonais, Pierre AKENDENGUE, la fait découvrir à son ami et producteur parisiano-capverdien, José da Silva à la suite de l’émission AFRICASTAR. Ce dernier signe aussitôt la jeune femme sur son label Lusafrica (Cesaria Evora, Lura, Teofilo Chantre, Mario Lucio…) et produit en 2009, son premier album international « Eh Sanga » qui signifie la souffrance. Dans un style musical essentiellement mandingue, arrangé par Feu Manfila Kanté (ancien compositeur et arrangeur de Salif Keita) et enregistré principalement à Conakry mais aussi à Paris et la Havane, « Eh Sanga » qui raconte la guerre civile sierra Leonaise, est intégralement écrit et composé par Sia.

Sia Tolno au CCFG à Conakry en janvier 2017 : https://www.youtube.com/watch?v=Xb7o20eyRp0

Concerts et festivals

Sa carrière internationale enclenchée, Sia Tolno fait ses premiers pas sur les scènes françaises, entre autres : à la Bellevilloise, à l’Alhambra, au New Morning ainsi que la première partie de Césaria Evora (la diva aux pieds nus) au grand Rex de Paris (novembre 2009). Ensuite, la chanteuse guinéenne tourne dans plusieurs festivals à travers le monde – Africa festival Hertme/Pays-Bas, Sfinks Festival/Belgique, Musique métisse Angoulême/France, Africa Festival Wurzburg/Allemagne, Sakifo Musik la /Réunion, Festival du Niger/Mali…

Liens importants

Cotonou en 2012 : https://www.youtube.com/watch?v=-l845P_s4g8

Conakry en décembre 2018 : https://www.youtube.com/watch?v=zuNEFbLe9lI

Magnifique chanteuse, sa voix d’or et sa forte présence scénique lui donnent de remporter le prix international Découvertes RFI, qu’elle reçoit dans les mains de Richard Bona le 27 septembre 2011 au Gabon. Ce prix lui permet de réaliser une tournée en France et dans 24 pays en Afrique. Elle est une des rares lauréates à avoir autant de dates à la suite du prix: Bénin, Ghana, Gabon, Tchad, Cameroun, Guinée Equatoriale, Kénya, Afrique du Sud, Comores, Ethiopie, Cap-Vert, Sénégal, Gambie, Mali, Congo, Burundi, Rwanda, Djibouti, Madagascar, Soudan, Erythrée, Congo Brazzaville, Guinée.

Lire ici son interview avec Rfi après sa victoire au Prix Découvertes Rfi: https://www.youtube.com/watch?v=w1hU2lwKYrs

L’appel du groove étant si fort et persistant que Sia finit par écouter sa nature. Sur son troisième et quatrième album intitulés « My life » (2011) et « African Woman » (2014), réalisés respectivement par François Bréant et le vétéran Tony Allen (célèbre batteur de Fela Kuti), Sia ose s’attaquer à une musique qui faisait jusque-là figure de bastion masculin « AFROBEAT ».

Surnommée par la presse, « guerrière de l’afrobeat », Sia Tolno trouve en ce style musical une arme massive. Elle milite pour la cause féminine, dénonce les leaders politiques, l’immigration, l’excision, la polygamie…

Combat humanitaire

Toujours prête à mettre son nom au service d’une bonne cause, Sia Tolno reverse aux réfugiés et déplacés de guerre, la totalité des recettes de la sortie de son premier album en 2002. Puis, elle signe avec les Nations Unies (UN) à travers le Haut-commissariat aux Réfugiés (UNHCR), une convention de collaboration pour la distribution de denrées alimentaires et de matériels de première nécessité dans les différents camps de réfugiés et déplacés en Guinée.

Elle entre dans le collectif d’Artistes Africa Stop Ebola, et enregistre fin 2014, une chanson afin de sensibiliser les populations et récolter des fonds pour lutter contre l’épidémie, en compagnie de Salif Keita, Oumou Sangaré, Tiken Jah…. Regardez le clip : https://www.youtube.com/watch?v=ruYQY6z3mV8

Puis, Sia livre en décembre 2016 deux grands concerts gratuits dans les préfectures de Kissidougou et Gueckedou où l’épidémie a commencé en Guinée.

Visionnez son clip « Réconciliation » https://www.youtube.com/watch?v=xsp82EaqpOY

Discographie

Sia Tolno a dans sa gibecière, 6 albums notamment : “La Voix de la Forêt », (2001), « Eh Sanga » (200), « My Life » (2011), « African Woman » (2014), « This Train » sorti en 2018.

Le clip « African Police » diffusé en octobre 2014 : https://www.youtube.com/watch?v=reK0JfA6Uq4

L’histoire « Yaguine et Fodé » (deux adolescents guinéens retrouvés morts en 1999 dans le train d’atterrissage d’un avion alors qui tentaient de rejoindre clandestinement leur pays de rêve) a a affecté Sia Tolno. Voici le clip. https://www.youtube.com/watch?v=a2PZvzhQuF4

ALERTE. Sia travaille en ce moment sur son septième album qui va être enregistré entre Barcelone, Tanzanie et les USA. Mais avant, re.découvrez son tout dernier clip « Toumbelé » en duo avec Ans-T Crazy, un jeune artiste guinéen. Lien : https://www.youtube.com/watch?v=WfboxkkKVwc

Par SITANEWS© avec l’apport de #Nicolas

Please follow and like us:

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Solve : *
18 × 18 =