Les spectacles, les dédicaces, les festivals pourront-ils reprendre cette année en Guinée après le Covid-19 ?

Le monde de l’événementiel en Guinée pourrait être confronté encore à plusieurs difficultés d’ordre financier après même la pandémie du Covid-19. La suspension des activités culturelles dans le pays à cause de cette maladie, a occasionné des pertes énormes chez les promoteurs culturels. Nombreux se sont retrouvés sur le carreau avec des dettes colossales. Une situation très compliquée à laquelle l’État guinéen avait même annoncé un programme d’aide. Mais sauf que ce plan d’urgence très attendu tarde à venir. D’ici là, les promoteurs culturels réfléchissent comment relancer leur business et éponger en même temps, leurs pertes dont le montant global tourne autour de 3 milliards de francs guinéens. C’est une réalité éreintante ! Alors, sur quel pied, ces promoteurs culturels guinéens pourraient-ils se relever sans aide après le Coronavirus. D’ailleurs, est-ce évident que les festivals, les concerts dédicaces et autres événements culturels reprendront cette année avec tout leur charme ? Autant de questions qui taraudent les esprits.

Grosse inquiétude

Sachez que tout tourne autour du financement. Les calculs se situent alors au niveau des des sponsors, ce qui en ont bien sûr. Il n’est un secret pour personne, que 2020 est une année de grande récession économique pour les États mais aussi pour les grandes entreprises. Après le Covid, il sera l’heure du redressement de l’économie et des chiffres d’affaires. Comment ces entreprises pourraient-elles servir de soupape pour les évènements culturels ? Un calcul qui amène nombreux organisateurs à surseoir et voir repousser leurs évènements jusqu’en 2021. Manque de choix favorable !

Une autre inquiétude, c’est bien l’approche des grandes pluies et averses en Guinée qui coïncident à des grandes vacances. Ce qui est pratiquement des périodes de vaches maigres et qui dureront 6 mois consécutifs. Cela stipule que la rentrée avec une bonne météo ne sera qu’en octobre jusqu’en décembre. Combien d’événements pourraient bien sortir la tête de l’eau avec de vrais sponsoring, de vraies organisations ? La question reste pendante !

Lisez Aussi cet article : Événementiel en Guinée : nous lançons le débat !

Par Syta

Partager

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici