A peine lancée en fanfare samedi 14 mai, la première édition du Salon International de la Culture, du Tourisme et de l’Artisanat (SICTA) se transforme en coup de maître. Cet exploit se justifie par le programme, l’engouement, l’ambiance et l’affluence qui règnent depuis ce week-end au niveau du Palais du Peuple de Conakry.
Le SICTA lancé en apothéose/Crédit photo : MCTA
La cérémonie d’ouverture déroulée en apothéose a connu la présence remarquable des autorités du pays. Cette grande messe culturelle, touristique et artisanale est rehaussée de l’arrivée d’une forte délégation du Burkina Faso, pays invité d’honneur.
Crédit photo : MCTA
Le SICTA se révèle majeur et exceptionnel avec la présence d’un grand nombre d’exposants issus des Tour-operators et Voyagistes, des organismes officiels de la Culture, du Tourisme et de l’Artisanat, des agences de voyages, des gestionnaires de la faune-flore, des structures de loisirs et de détente, des centres de formation de la Culture, du Tourisme et de l’Artisanat, des établissements de restauration, des structures de gestion de sites touristiques, des centres de production et de promotion de l’Artisanat, les industries culturelles et créatives etc. C’est pour dire, que le SICTA est un tremplin pour une réelle mutation des secteurs de la culture, du tourisme et de l’artisanat, porteurs de croissance.
Au regard de son plan d’action opérationnel, le ministre Alpha Soumah ambitionne de faire de la Guinée, une véritable destination culturelle, touristique et artisanale.
Le SICTA, une réussite
Par ailleurs, durant 7 jours, la capitale guinéenne va vibrer aux rythmes effrénés du SICTA. Des panels, des concerts, des restaurations, des projections de films, des expositions vont rythmer cet événement . A cela s’ajoutent des débats sur la problématique liée à la culture, au tourisme et à l’artisanat en Guinée.
Dans le programme de ce dimanche, un atelier de partage d’expériences entre la Guinée et le Burkina Faso sur les politiques culturelles et touristiques était prévu à l’Hôtel Noom. Le célèbre film de Cheick Fanta Mady « Il va pleuvoir sur Conakry » devait être projeté pour le bonheur de l’assistance.
A rappeler que les stores de cette première édition du SICTA avec pour thème central « patrimoine et lutte contre la migration irrégulière » vont tomber le 21 mai.
A LIRE AUSSI : Le SICTA, venez découvrir les merveilles de la Guinée
Cet élément est un publi-rédactionnel
Sitanews, Conakry
Partager

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Solve : *
20 × 22 =